Juil 15, 2021
380 Views
4 0

Valeur nette – update juillet 2021

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 5 minutes

Valeur nette – update juillet 2021

Point mensuel sur ma valeur nette.

J’ai commencé officiellement ce point en mai 2021, vous pouvez déjà retrouver les articles traitant du sujet ici, afin de voir son évolution dans le temps.

Juillet – explications

Revenus imprévus

Rien de vraiment imprévu, mais des revenus « extraordinaires » sont arrivés.

D’abord, une moitié de 13ème salaire, puis un super bonus de 789 CHF…

« Travaille dur et ton patron te récompensera » qu’ils disaient… 🙂

Bref, une petite entrée supplémentaire qui fait un peu de bien malgré tout.

Dépenses imprévues

Divers achats suite à l’arrivée de notre petite fille : du lait en poudre, des tonnes de couches et de lingettes, et quelques habits.

Je me suis même retrouvé à craquer devant une jolie petite robe rose trouvée chez Orchestra… le papa gaga de sa fifille 🙂

Valeur nette 463’522 CHF

D’abord, je dois commencer par un erratum du mois passé.

Le mois passé j’affichais une valeur nette de 462’777 CHF. Mais ce montant est faux, la faute à mon 2ème pilier.

J’ai reçu mon décompte de LPP entre l’update de valeur nette de juin et aujourd’hui, et je me suis rendu compte que je (et mon boss) cotisais réellement moins que ce que je pensais.

En fait, je m’étais basé sur les chiffres de 2020, et il s’avère qu’en 2021 ils ont diminué. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je ne vais pas aller investiguer de ce côté-là car de toute façon je ne peux rien y faire.

Donc, pour juin, ma valeur nette réelle était de 460’491 CHF.

Et pour juillet, elle est de 463’522 CHF.

Valeur nette juillet

Faits intéressants

C’est intéressant à relever que ce mois, mon 3ème pilier a pris près de 1’900 CHF de valeur, alors que je n’ai cotisé que 200 CHF sur mon portefeuille 1, 150 CHF sur le portefeuille 2 et 100 CHF sur le portefeuille 3 :

augmentation 3eme pilier

Augmentation 3eme pilier en 1 mois

Je peux donc en déduire que j’ai gagné (1900 – 450) 1’450 CHF en intérêts.

Merci les intérêts composés, et merci finpension !

Avec des intérêts comme ça, je devrais gommer mon sacrifice de 17’000 CHF assez rapidement.

>> Lire l’article : Comment j’ai sacrifié 17’000 CHF ?

Pour rappel, j’ai prévu d’amortir cette perte en 15 mois. On verra si mes prévisions se passent comme je l’espère !

Ratio d’indépendance financière

Inchangé par rapport au mois de juin, à 55.04 %.

En juin, je vous disais qu’elle ne devrait pas changer en 2021, mais il s’avère que ça pourrait quand même se produire.

Activité accessoire

C’est encore un peu tôt pour le dire, mais les affaires de ma société de gestion locative courte durée commencent à marcher.

Pour info, si vous n’avez pas suivi ça, j’ai des clients qui me délèguent la gestion de leur bien immobilier, que je gère en location en courte durée sur Airbnb. Et ça cartonne !

>> Voir l’article Entrepreneuriat : présentation de mes clients

Sans grande surprise (mais quand même), dès que je publie une annonce, je reçois des demandes de locations dans la journée ! De cette manière, le propriétaire est content car il touche plus de revenus qu’en location classique, moi je suis content car je perçois une commission sur les nuitées qui sont vendues avec mon profil de Superhost Airbnb, et les voyageurs sont ravis car toujours bien servis. C’est gagnant-gagnant pour tout le monde !

Et justement, la semaine prochaine, je vais aller rencontrer un propriétaire dans sa villa, et je vais tout faire pour l’avoir comme client.

Pour la faire court, c’est une villa de luxe (comme je n’en n’ai jamais vu !) : 180 m2 sur 2 étages, un salon et une cuisine immense, 2 salles de bains, 5 chambres, le tout super bien décoré et agencé, et… un jacuzzi et un sauna, rien que ça !

D’après mes analyses et les statistiques trouvées sur Airdna, une villa comme ça peut se louer entre 350 et 950 CHF par jour sur Airbnb, et obtenir un taux d’occupation entre 50 et 85%.

>> Voir l’article : Comment je fais une étude de marché pour un bien que je vais mettre sur Airbnb.

Alors effectivement, la fourchette est large, mais en chiffres, ça nous donnerait des chiffres d’affaires allant de 5’000 CHF à 24’000 CHF par mois, sur lequels je prélève une commission de 20%.

J’ai donc intérêt à bichonner ce futur client et à conclure ce mandat de gestion, car c’est simplement lui qui pourrait me libérer de mon job actuel d’informaticien que je déteste !

Bref, vous aurez des nouvelles à ce sujet bientôt, c’est promis 🙂

Calcul du Ratio d’Indépendance Financière

Le ratio d’indépendance financière nous indique où nous en sommes dans notre quête. Pour le calculer, on divise la somme de nos revenus passifs par nos dépenses.

>> Lecture recommandée : Comment atteindre l’indépendance financière ?

Notre but lorsqu’on utilise cette méthode, est que ce ratio dépasse les 100%. Une fois dépassé le 100%, ça veut simplement dire que nos dépenses sont couvertes par des revenus passifs, et qu’un revenu actif (provenant d’un emploi salarié) n’est plus nécessaire. Voici mon Graal 🙂

Par exemple :

Revenu passifTotal dépensesRatio d'indépendance financière
5005'000500 / 5000 = 10%
8005'000800 / 5000 = 16%
1'0005'0001000 / 5000 = 20%
1'3005'0001300 / 5000 = 26%

A propos de ma valeur nette

Ces infos sont les miennes, perso. Les comptes de ma femme étant séparés des miens.

Voici comment je calcule ma valeur nette :

  • Immobilier perso : La somme des fonds propres que j’ai investi dans les biens immobiliers que je possède en nom propre (investissements + résidence principale).
    • A noter que ce montant ne tient pas compte de l’éventuelle prise de valeur qu’auraient pris ces biens, ni des amortissements effectués. Je me dis que je retrouverai ces montants lors d’une prochaine évaluation sérieuse, voire d’une vente.
  • Bourse : Le montant que j’ai investi en bourse, à titre d’investissement. J’ai une partie de mon fond d’urgence en bourse aussi, mais je ne le relève pas ici.
  • 2ème pilier : Le montant supposé que j’ai dans mon deuxième pilier. Je le déduis du relevé annuel qu’on reçoit et de ce que je cotise (et mon patron) tous les mois.
  • 3ème pilier : La somme des montants que je retrouve dans mes portefeuilles Finpension et autres.
  • Cash perso : Le cash que j’ai à disposition. J’en garde toujours le minimum possible, car je me dis que tout argent non-investi ne sert à rien.
  • Cash société : C’est comme le cash perso, sauf que c’est celui de ma boite 🙂 J’utilise cet argent pour faire de la pub sur facebook et google pour l’instant, donc il est assez bas.
  • Immobilier société : Comme pour le perso, c’est le montant des fonds propres investis par ma boite (donc moi).
  • Et le total : pas besoin de vous faire un dessin 🙂

Mois prochain

A quoi pourrais-je m’attendre le mois prochain ?

Normalement, moins de dépenses imprévues. Et des allocations familiales qui devraient arriver.

Par contre il y a les vacances… Avec ma femme on a congé du 9 au 22 août alors s’est dit qu’on allait attendre un peu et essayer de se trouver un last minute dans un camping en France ou en Italie (ça dépend des conditions dues au covid). La grosse contrainte c’est qu’on veut être au maximum à 4-5 heures de trajet de chez nous, au cas où il y aurait un problème avec notre petite qui n’aura que 2 mois à ce moment-là, on sait jamais !

Mais on va se trouver un endroit cool avec un parc de jeux aquatique, histoire d’aller faire le con avec le premier de 4 ans et demi dans l’eau, avant qu’il attaque sa première rentrée scolaire 🙂

D’ailleurs, si vous avez un bon plan, je suis preneur et ouvert à la discussion ! 🙂

Alors j’en profite pour vous souhaiter de bonnes vacances, profitez bien de vous ressourcer et de vous remettre les idées en place, c’est le bon moment 🙂

Pour ma part je vais mettre le blog un peu en pause, et on repartira de plus belles à la rentrée !

Bonnes vacances les amis !

Divulgation : cet article peut contenir des liens d’affiliés, ce qui signifie que je toucherai une commission si vous décidez de commander un produit cité via un des liens ou code promotionnel proposés, sans aucun coût supplémentaire pour vous. Merci d’utiliser ces liens !

Mes meilleurs conseils et stratégies directement dans votre boîte mail.
Recevez gratuitement des conseils en matière de finances personnelles pour vous permettre d'atteindre votre liberté financière.
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Article Categories:
Journal · Valeur nette

Commentaires sur Valeur nette – update juillet 2021

6 réponses à “Valeur nette – update juillet 2021”

  1. Ken's dit :

    Hello
    Merci pour cet article
    J’aurais une question, à mes 25 ans (30 aujourd’hui), mon conseiller m’avait fait souscrire mon 3a chez la PAX qui présentait des taux potentiels intéressants.
    L’an passé, face à la grosse baisse de performance de la PAX, celui-ci m’a fait passé à un autre 3e pilier qui assure un taux technique de 1.5% si j’ai bien compris
    On est d’accord sur le fait que ce n’est pas un rendement faramineux mais on va dire que je peux m’en contenter si on tient compte du fait des déductions fiscales
    Mais peut-on parler d’intérêts composés sur ces 1.5% ?

    Je trouve FinPension top, mais je pense que si je change de nouveau de 3e pilier, la perte serait je pense trop importante… d’autant plus que je suis déjà au maximum déductible…

    Qu’en pensez-vous ?

    • Seb dit :

      Salut Ken,

      Merci pour la question.

      En effet, en théorie on « devrait » pouvoir parler d’intérêts composés sur ces 1.5%.

      Mais laisse-moi te poser une autre question : est-ce que ça en vaut la peine ? Ca ne couvre même pas l’inflation… ce qui signifie qu’à l’échéance de ton 3ème pilier, ce que tu auras cotisé aura perdu de la valeur à cause de cette inflation.

      Alors si ça peut t’aider, j’aimerai te renvoyer vers plusieurs ressources.

      D’abord, cet article : https://lalibertefinanciere.ch/comment-jai-sacrifie-17000-chf/ ou j’explique pourquoi j’ai changé mon 3ème pilier (lié à une assurance vie) pour tout mettre chez finpension. C’est exactement le même cas de figure que toi (mais avec 8 ans de cotisations en plus), et j’ai sauté le pas en sacrifiant volontairement 17’000 CHF, en ayant calculé que je pourrais amortir cette perte en 15 mois, pour ensuite largement dépasser les résultats que j’aurai obtenu si j’étais resté où j’étais.

      Ensuite, je t’invite à essayer le calculateur d’intérêts composés en ligne : https://lalibertefinanciere.ch/calculateur-dinterets-composes-avec-versement-mensuel/
      Dans ce calculateur, tu vas entrer le montant de ton versement mensuel (6’883 / 12 = 573.60), puis tu vas faire 2 simulations de taux d’intérêts annuels. En premier, tu vas mettre 1.5%, qui est le taux d’intérêts de ton 3ème pilier actuel, et ensuite tu vas mettre 10%, juste pour voir la différence. C’est ce que tu peux obtenir avec finpension. Le tout sur 35 ans si tu as 30 ans maintenant. Pour info, moi j’ai fait ce calcul en me basant sur 24% d’intérêts par an, ce qui n’est pas impossible avec finpension. Aujourd’hui par exemple, en 10 mois sur finpension, mon premier portefeuille réalise 23.6% de rendement… Mais il y a eu une grosse chute des marchés entre deux, alors il faut quand même prendre ce résultat avec des pincettes.

      Je pense qu’en faisant ça, tu devrais avoir une meilleure piste de réflexion pour la suite de tes opérations 🙂

      Alors oui, je comprends que faire un sacrifice de quelques milliers de francs peut être impressionnant. Mais si on pense à l’effet des intérêts composés grâce aux rendements offerts par finpension, on se rend compte que cette perte peut rapidement être amortie, et qu’ensuite la courbe de gain devient exponentielle, larguant loin derrière les 3ème piliers classiques qui rapportent dans les 1.5-2% d’intérêts.

      Sur ce, bonne réflexion 🙂

  2. Ken's dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce retour
    Je comprends tout à fait, mon seul soucis c’est que mon conseiller m’a déjà fait passer d’une assurance à une autre il y a un an, donc j’ai déjà « perdu gros » dans ce rachat et cela risque d’être la même chose si je rechange, non ?
    Finpension est-il également déductible ?

    • Seb dit :

      Je comprends bien ces réticences.
      Alors oui en effet, ça risque d’être la même chose et tu vas perdre des plumes au changement, comme moi avec mes 17’000 chf. Mais tu restes à 1.5% d’intérêts, ce qui est peu.
      En plus, n’oublie pas que ton conseiller a des intérêts à te faire changer de 3a, vu qu’il est commissionné sur ce changement! Moi je ne touche rien (ou presque, si j’ai 2 chf c’est un miracle!), alors que je prodigue des conseils de qualité et qui te rapporteront vraiment de l’argent à la longue.
      A toi de voir au final, mais à long terme tu ferais un bon choix en changeant, quitte à perdre au départ.
      Et oui, finpension est déductible comme n’importe quel autre 3a.

  3. Ken's dit :

    Merci pour ce retour 🙂
    Au vu des rendements affichés par Finpension au final, pourquoi ne pas y investir même à côté d’un 3a existant (cela m’éviterait de perdre des plumes au passage) étant donné que les rendements ont l’ait plutôt bon ?
    J’oserais même un équivalent avec un ETF capitalisant sur lequel on ne paye pas d’impôt sur les intérêts

    • Seb dit :

      Rien ne t’en empêche 🙂 sauf que tu ne peux pas déduire plus que 6’883 CHF par an, et que tu ne peux pas sortir cet argent a moins de remplir les conditions qui te le permettent (65 ans, partir de la Suisse, etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.