Mar 4, 2020
595 Views
2 0

Se payer en premier

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Se payer en premier

Voilà voilà, maintenant que vous avez pris conscience des effets négatifs du manque de gestion de son argent (voir la rat race et l’inflation), et que vous savez comment contrôler vos dépenses, je pense que nous sommes prêts à attaquer les choses sérieuses.

Vous avez déjà entendu cette phrase : « Pour être riche, il faut commencer par se payer en premier »? Mais est-ce que vous comprenez vraiment ce qu’elle signifie?

En fait c’est assez simple : Se payer en premier, c’est s’offrir la possibilité de se constituer un capital, un patrimoine. Pour se constituer un capital et être capable de le faire grandir, il faut avoir de l’argent à investir. C’est un peu un cercle vicieux si on lit cette phrase à première vue, mais en y réfléchissant bien c’est la seule manière de commencer correctement, et ce, malgré le fait que certains clament haut et fort que c’est un mythe…

A moins d’être né avec une cuillère en argent dans la bouche, d’hériter d’une grosse somme ou de gagner au loto, il faut une discipline permettant d’économiser un capital avec lequel on pourra travailler.

Mon point de vue

Pour commencer à prendre en mains ses finances dans le but d’atteindre sa liberté financière, il faut être capable d’économiser de l’argent sur ses revenus.

Cette économie a 2 effets positifs pour vous :

  1. Elle vous constituera votre capital de départ.
  2. Elle conditionnera votre cerveau à avoir de la rigueur et de la discipline vis-à-vis de vos finances.

Commencez donc par économiser 10 % de votre revenu au moins. C’est-à-dire, dès que vous touchez votre revenu, vous en enlèverez 10 % que vous mettrez sur un compte bancaire différent afin de ne plus y avoir accès pour vos dépenses quotidiennes. Si vous faites ça en dernier, après avoir payé toutes vos factures, il risque bien de ne plus y avoir ce montant de disponible. Faites-le vraiment dès que votre salaire arrive.

Certains diront qu’ils ne peuvent pas enlever 10 %, que c’est trop… Ok je conçois, mais imaginez que demain votre patron vienne vous dire qu’il doit diminuer de 10 % votre salaire, car les clients se font de plus en plus rare et que les temps sont durs… vous n’aurez pas le choix et serez obligé de vous adapter, ou de trouver un autre travail.

Si vous gagnez 3’940 francs comme cette personne du post relatif aux dépenses, tous les mois vous sortirez 394 francs de votre salaire et ferez en sorte de vivre et payer les factures avec le reste. Votre cerveau fera automatiquement le nécessaire pour vous permettre de ne pas être dans les chiffres rouges.

J’ai quelques astuces pour y arriver plus facilement :

  • Vous pouvez différer le paiement de vos factures. En Suisse, la majeure partie des factures est payable à 30 ou 90 jours, utilisez donc ce temps et payez votre facture plus tard. Swisscom peut attendre quelques jours pour être payé, l’assureur de voiture aussi. L’assureur maladie aussi. Attention cependant à ne pas payer vos factures avec trop de retard, car ces grosses entreprises ont des « robots » qui contrôlent les paiement, et envoient des rappels automatiquement, avec les frais associés.
  • Revoyez vos dépenses et diminuez/supprimez celles que vous pouvez.

Une approche plus lente

Si c’est impossible pour vous d’enlever 10 % d’un coup, car votre revenu est vraiment trop serré, commencez par économiser 1 % le premier mois. Le mois suivant, enlevez 2 %, puis 3 % le mois suivant jusqu’aux 10 %. Vous verrez que c’est possible et pas très compliqué.

À la longue, vous pourrez même économiser bien plus avec un peu de rigueur.

Personnellement j’ai économisé jusqu’à 36 % de mes revenus à une certaine époque.

Ces méthodes vous permettent aussi de constituer divers fonds si vous le désirez :

  • Un fond pour les vacances, mettez-y 150 francs par mois et vous aurez 1800 francs à la fin de l’année pour partir au soleil ou au ski.
  • Un fond d’urgence, il est conseillé d’avoir l’équivalent de 3 salaires de côté pour les imprévus.
  • Un fond impôts, où vous sortez 16 % de votre salaire tous les mois pour les impôts. Les impôts sont obligatoires, aucune chance de s’y soustraire, prenez donc les devants.

N’oubliez pas de mettre à jour votre liste de dépenses avec cette nouvelle sortie d’argent.

Téléchargez l’exemple de liste de dépenses (Etat financier) ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.