Oct 8, 2021
104 Views
0 0

Naissance d’un business passif

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 6 minutes

Naissance d’un business passif : l’échappatoire de la rat race

Quelle titre 🙂

Cher lecteur,

Si tu me suis depuis longtemps, tu sais que mon but est de sortir de la fameuse rat race.

La rat race, c’est ce phénomène qui fait qu’on se lève tous les matins pour aller faire un travail qu’on n’apprécie pas (ou plus) forcément, pour payer ses factures et subvenir à ses besoins en espérant pouvoir avoir assez d’argent pour s’offrir des petits moments en famille… tout ça, en enrichissant quelqu’un d’autre!

Rat race

Rat race

C’est monstrueusement paradoxal comme situation, non ? Tu bosses comme un *** 42 ou 45 heures par semaine, tu n’es pas forcément valorisé par ton patron, tu es payé au lance-pierres, tout en étant sous pression constante, car si tu n’as ce « job de rêve », tu ne pourras pas survivre financièrement parlant.

Bref, un joli tableau quoi 🙂

Revenus passifs

Toujours si tu me suis depuis longtemps, tu sais que, contrairement aux autres blogueurs suisses, je suis un adepte des revenus passifs.

Les revenus passifs, c’est ces revenus qu’on touche qu’on travaille ou pas, qu’on soit en vacances à l’étranger ou encore en camping au milieu de la forêt.

Ces revenus sont simplement désynchronisés par rapport au temps qu’on y consacre. Certes, ils nécessitent un investissement initial en temps ou en argent, mais font des petits par la suite.

C’est ce que j’ai appelé la couverture des dépenses par des revenus passifs dans cet article. Cette théorie n’est pas de moi – je ne sais pas de qui elle est d’ailleurs, peut être de l’écrivain Robert Kiyosaki ? Quoi qu’il en soit, j’aime bien l’utiliser et la mettre en pratique au quotidien, car je persiste à penser que toucher des revenus passifs tous les mois est jouissif 🙂

Et pour faire ça, j’utilise en particulier l’immobilier. Avec mon expérience, j’en maîtrise pas mal d’aspects, les rendements, le rendement de capital investi, diverses manières d’augmenter celui-ci, etc.

>> Voir les articles parlant d’immobilier

Et je maîtrise ça parce que je le pratique moi-même, pas seulement parce que j’ai parcouru 3 livres sans trop les avoir compris, ou lu 5 articles de blogs français ou belges en me disant que ceux qui les ont écrit rêvent ou vendent des tapis.

Non non, je pratique ça en Suisse, et j’ai les yeux bien ouverts sur le marché qui m’entoure, car je m’y intéresse fortement.

C’est probablement la différence fondamentale entre un quadra qui a la tête sur les épaules, qui sait apprendre de ses erreurs et de celles des autres, d’un jeune post-pubert de 23 ans qui se borne à ne pas vouloir apprendre avec attention – comme j’ai pu l’être!

Moi, mon parcours et l’expérience acquise

Lors de mon parcours d’investisseur immobilier, j’ai pu lire et voir des vidéos sur le fait que mettre un bien en location sur des plateformes de location courte durée comme Airbnb ou booking présentait des risques, mais permettait également d’obtenir des rendements de capitaux bien meilleurs qu’en location classique.

De nature téméraire, j’ai décidé de tenter moi aussi l’expérience de la LCD. Et je n’ai vraiment pas été déçu depuis le temps, car mon RCI a quasiment doublé grâce à ça, ce qui est phénoménal!

Après plus d’une année d’exploitation en LCD, et fort de cette nouvelle expérience, j’ai décidé de mettre cette compétence au service des autres, en démarrant ma propre société de gestion locative courte durée.

J’ai même obtenu le statut d’Airbnb Ambassador, ce qui me permet d’aider les autres à faire leurs premiers pas sur Airbnb.

D’ailleurs, n’hésite pas à prendre contact si cette aventure t’intéresse, car je te garantis que les résultats peuvent être excessivement surprenants.

Un bien hors norme

J’ai démarré doucement cette activité en 2021 et ça se met gentiment sur les rails. Et pour l’instant je préfère aller doucement pour pouvoir me concentrer au maximum sur la mise en place d’un bien à la fois.

J’ai maintenant plusieurs clients qui me font confiance, en m’ayant délégué la gestion de leur bien, pendant leurs voyages à l’étranger, ou leur résidence secondaire.

Je vous le disais dernièrement (lors de mon update de juillet), j’attendais de savoir si une personne allait vouloir me confier la gestion de sa luxueuse villa.

Hé bien mes amis : ça c’est fait!

Et c’est ce que j’appelle avec fierté : « La naissance de MON business passif » 🙂

Bon j’avoue, jusqu’à maintenant c’est loin d’avoir été un business vraiment passif… car n’ayant pas encore les moyens d’engager du personnel, j’ai dû mettre les mains à la pâte. C’est moi en personne qui me suis occupé de pas mal de choses de mise en place et d’organisation, ce qui m’a pris beaucoup de temps dernièrement.

En l’occurrence, entre mon boulot « rat race » d’informaticien à 80%, une activité d’environ 6-8h/semaine pendant un mois pour la mise en place cette villa, quelques heures à côté pour d’autres biens, ma petite fille de bientôt 4 mois et mon fils de 4 ans à la maison, il me reste très peu de temps pour d’autres choses…

Mais le but de ce business, vous vous en douterez sûrement, est de pouvoir engager du personnel pour rendre ce business justement le plus passif que possible, tout en étant rentable.

Je compte le rendre passif d’abord en déléguant des tâches à moindre valeur ajoutée comme le fait d’aller acheter des linges, des draps, des cendriers ou des fleurs, pour m’occuper des taches qui ramènent vraiment de l’argent, comme rencontrer des propriétaires, fixer les prix des biens ou pourquoi pas rencontrer des investisseurs et faire de l’arbitrage Airbnb?

D’où mon manque de présence et d’activité sur ce blog d’ailleurs ! J’en profite pour m’excuser auprès de vous tous, qui me suivez assidûment, qui m’envoyez des mails d’encouragements et des super commentaires, de vous avoir laissé sur la paille.

Et il faut dire qu’en parallèle de tout ça, j’en ai aussi profité pour commencer à documenter toutes les tâches que je fais, afin de travailler SUR l’entreprise et non DANS l’entreprise.

Je ne cherche pas à me créer un autre boulot, qui peut bouffer une partie de mon temps, je cherche à créer le système qui me permettra de me libérer du temps et vivre ma liberté financière.

La clé de ce business est justement qu’il faut qu’il soit passif au plus que possible.

Un tout beau programme non? 🙂

Et ça paie

Et oui, ça commence déjà à payer ! Un mois seulement après la commercialisation de ce bien d’exception (et d’autres).

Ce qui a été fait pendant le premier mois de préparation, j’appelle ça de l’investissement. Car c’est un travail qui ne doit être fait qu’une fois, et qui porte ses fruits par après.

Et là j’ai bien travaillé, en mettant toutes mes compétences dans le domaine et mon énergie à mon client et fait les choses intelligemment, de manière organisée et étape par étape.

Et apparemment je ne me suis trompé sur rien, ce qui est relativement exceptionnel quand je vois la quantité de choses qu’il y avait à faire! On pourra attribuer ça sur le compte d’une organisation minutieuse, pourquoi pas 🙂

Ce qui a été fait

Le bien m’a été confié fin août. Depuis cette date, j’y suis allé avec ma femme de ménage et gestionnaire de propriété et on y a fait le tour plusieurs fois.

Ensuite j’y suis allé avec un photographe professionnel pour faire des photos de haute qualité, puis j’ai crée l’annonce sur Airbnb avec mon statut de Superhost, tout en retournant plusieurs fois sur place pour mettre en place des petits trucs et faire des ajustements.

Et tout ça c’est sans compter les trajets et le temps passé dans les magasins de déco (tout ce que j’aime!).

Mais les réservations n’ont pas tardé à arriver et un chiffre d’affaire intéressant commence à rentrer.

Cette villa est commercialisée à environ 300 CHF/nuit, et le taux d’occupation moyen est actuellement de 72% (je vous laisserai faire le calcul bande de petits curieux 🙂 ).

Le plus intéressant, c’est que je ne suis qu’en « phase d’apprentissage » avec cette villa. Pour l’instant je fais en sorte d’avoir des réservations rapidement, dans le but d’avoir des commentaires positifs pour créer une réputation à cette villa sur Airbnb. C’est une très bonne tactique à mettre en place d’ailleurs, si vous comptez tenter l’expérience vous-même.

En gros je ne me concentre pas à fond sur la réalisation d’un CA (même si ça fait quand même plaisir), mais sur la constitution de cette réputation.

Dans quelques mois, le deuxième but sera d’augmenter, grâce à cette réputation, le taux de remplissage et le prix moyen, pour dégager un CA d’environ 10 à 12’000 CHF par mois, CA sur lequel je perçois une commission. On refera un point là-dessus dans quelques temps, promis.

Ça devient passif

Et oui mes amis! A partir de maintenant, c’est un business quasiment passif, me rapportant des revenus passifs.

Je dis bien quasiment, car il me reste tout de même 1 ou 2 heures par semaine à devoir travailler dessus, pour organiser les ménages ou fixer les prix pour les semaines à venir. Mais pas plus, sauf situation exceptionnelle.

Mais là où ça devient super intéressant, c’est que je n’ai pas besoin de travailler plus que ça pour que ça me rapporte de l’argent, juste de travailler intelligemment. Et ça je sais le faire quand c’est dans mes intérêts !

Mon business passif est né, plus qu’à bien l’entretenir pour le faire fructifier et prospérer.

Car dans mon business model, je perçois une commission de 20% sur le montant des nuitées : Pour chaque nuit vendue 300 CHF sur Airbnb, je touche 60 CHF.

Il me suffit « juste » d’en vendre le plus possible. D’où aussi l’intérêt de faire augmenter le taux d’occupation et le prix moyen!

Et pour l’instant je ne travaille que sur Airbnb, mais à l’avenir j’augmenterai encore la visibilité de mes biens avec booking et compagnie, pour réaliser plus de CA.

C’est là qu’un peu d’intelligence, du savoir-faire et de l’expérience entrent en jeu, mais je ne suis pas franchement inquiet.

Affaire à suivre donc!

Et toi cher lecteur, tu en es où dans tes revenus passifs?

Divulgation : cet article peut contenir des liens d’affiliés, ce qui signifie que je toucherai une commission si vous décidez de commander un produit cité via un des liens ou code promotionnel proposés, sans aucun coût supplémentaire pour vous. Merci d’utiliser ces liens !

Mes meilleurs conseils et stratégies directement dans votre boîte mail.
Recevez gratuitement des conseils en matière de finances personnelles pour vous permettre d'atteindre votre liberté financière.
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Article Categories:
Entrepreneuriat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.