Fév 7, 2020
433 Views
1 0

L’inflation

Written by Seb

L’inflation

C’est quoi l’inflation?

Selon Wikipédia : « L’inflation est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix. Il s’agit d’un phénomène persistant qui fait monter l’ensemble des prix. »

J’avoue, c’est une définition de dico un peu barbare alors je vais tenter ici de vulgariser un peu tout ça. Voici donc une petite histoire qui permet d’illustrer cette définition.

« Je vois encore ma grand-mère aller chercher en catimini ses billets cachés au grenier. Si on fait fi du risque de vol, c’est certain qu’elle y retrouvait exactement ce qu’elle y avait déposé. Dans sa tête, chaque franc qui y était dissimulé était quelque chose de très concret. Un franc vaudrait toujours un franc, quoi qu’il se passe. Elle avait à 100 % raison, sauf qu’elle oubliait que si la valeur de son argent ne changeait pas, celle du pain, des fruits & légumes, de son loyer et de ses assurances ne faisait que grimper. Les chiffres indiqués sur ses billets étaient bien toujours identiques, mais elle avait besoin de toujours plus de billets pour vivre.  »

Le billet de banque

En gros un billet de banque aura toujours la même valeur, le problème c’est que les produits et services qu’on va vouloir acheter seront de plus en plus cher au fil des années. C’est donc là que se situe la perte du pouvoir d’achat.

L’indice des prix à la consommation (IPC) – donc l’inflation – est calculé chaque année par les organismes gouvernementaux et sur lequel nous allons nous baser. En France par exemple, la hausse de l’IPC a été en moyenne de 1,4 % depuis 2000. Cette moyenne masque cependant des variations très différentes selon le type de produits. Par exemple, le prix du gaz a augmenté en moyenne de 5,1 % par an en moyenne depuis 2000, le fioul de 4,7 % et le tabac de 5,7 %. Au cours de ces dix dernières années, l’inflation s’est élevée en moyenne annuelle à 1,7% aux Etats-Unis et à 1,4% dans la zone euro.

En Suisse, l’Office Fédéral de la Statistique nous pond chaque année une rapport de l’IPC. Vous pouvez voir le résultat de l’IPC ici.

Voici un graphique qui montre cette augmentation pour la France :

inflation france

L’inflation en France depuis 2000. Source: wikipedia

Et maintenant voici un exemple concret de l’augmentation du prix du pain de 1954 à 2014 (toujours en France… désolé, les données en Suisse sont peu nombreuses :

évolution prix du pain

Source : https://www.lelibrepenseur.org/prix-et-consommation-de-pain-depuis-1900/

Faites donc un simple calcul, avec 5,71 francs français (la monnaie importe peu pour l’exemple), on pouvait acheter 1 pain en 2014, alors qu’en 1954 on pouvait en acheter 22 (5.71/0.26) !

L’assurance maladie

Un dernier exemple avec notre spécialité typiquement suisse : les primes d’assurance maladie. On en parle chaque année, mais souvenons-nous de l’histoire avec ce graphique démontrant l’augmentation des primes de 1996 à 2017 :

évolution prime assurance

source : https://www.rts.ch/info/suisse/8045185-les-primes-maladie-ont-augmente-de-159-depuis-20-ans.html

Je n’ai pas en tête la composition exacte du panier moyen utilisé pour calculer l’IPC (on peut l’avoir ici) mais pense que l’assurance maladie y détient une grosse part. Heureusement qu’on est quand même bien soigné en Suisse 🙂

Et les salaires?

Maintenant posez-vous cette simple question :

Est-ce que votre revenu a augmenté en suivant cet indice ? Il y a fort à parier que non.

D’où l’importance de prendre en mains ses finances. L’argent que vous possédez perd de la valeur tous les jours si il ne travaille pas. Pensez à l’argent que vous pourriez avoir sur un compte épargne d’une grande banque suisse, qui vous offre un rendement fou de 0,1 %, alors qu’en même temps la vie coûte 1,4 % de plus chaque année. Et quid de l’argent que vous avez sous le matelas?

Si vous avez 100 francs sur un de ces comptes, vous en aurez 101 dans 10 ans. Tandis qu’au même moment, le prix du pain ne sera plus de 5,71 francs mais peut être de 7, réfléchissez-y attentivement. Sans dire qu’en même temps les salaires n’augmenteront jamais à la même vitesse que les prix à la consommation.

Pour conclure

Si vous êtes encore là, vous avez terminé la partie pénible du blog, félicitations! 🙂

J’étais obligé de commencer par développer un peu la rat race et l’inflation pour que tout le monde sache à quoi s’attendre et comment prendre la bonne direction.

Dès les prochains articles nous entreront dans le vif du sujet de la liberté financière.

 

Edit 13.03.2020

Un petit clin d’oeil à l’inflation avec un exemple concret tiré de l’actualité de cette semaine, pendant l’épidémie de coronavirus :

planche a billet

La Fed injecte des faux dollars dans le marché

« La Fed (Banque Fédérale Américaine) va injecter au moins 150 milliards par jour dans le marché monétaire » source bilan.ch.

150 milliards c’est ça : 150’000’000’000. PAR JOUR

En 1 semaine c’est ça : 1’050’000’000’000 de dollars.

C’est carrément une inondation de pognon sur le marché financier. Et qui va profiter à qui à votre avis?

Bon pour être honnête je sais pas à qui il va profiter (si ce n’est aux grandes banques), vu que cet argent ne viendra malheureusement pas dans ma poche directement.

C’est typiquement de la création d’inflation de la part de l’état américain (qu’on ressentira sur toute la planète à long terme). Plus d’argent créé = moins de valeur pour celui-ci. L’argent est un produit de consommation quand il est créé comme ça.

Reprenons l’exemple du pain, si une usine qui fabrique 10’000 pains par jour habituellement en fabriquerait 1’000’000, que deviendrait le prix du pain d’après vous? Hé bien en suivant la loi de l’offre et la demande, il baissera forcément : si tout d’un coup on a 100 fois plus de pains disponibles sur le marché pour la même demande, le prix chute.

A l’inverse, avec les masques de protection en cette période de coronavirus, de moins en moins de masques sont disponibles : leur prix augmente car la demande augmente et l’offre diminue.

Hé bien l’argent fonctionne de la même manière. Quand il est « inventé » et injecté massivement, comme il va l’être ces prochains jours, ce n’est rien d’autre que du « fake money » ou « l’argent inventé ». Cet argent est injecté dans l’économie artificiellement, sa valeur va donc chuter. C’est simplement de cette manière que l’inflation est créée.

Et nous?

Et maintenant ramenez ça à notre situation… Nous travaillons 40, 42, 45 heures par semaine, pour un salaire de quoi : 5’000, 5’500, 6’000 CHF par mois? Et là on voit la Fed qui fait juste marcher sa planche à billet dans son imprimerie hyper sécurisée pour balancer des tonnes d’argent sur le marché. On voit bien ici l’effet pervers qu’aura cette situation sur un long terme. En espérant qu’un jour notre salaire augmentera à la même vitesse que l’inflation… Ou qu’on soit capable de se créer des revenus alternatifs indépendants de notre temps de travail pourquoi pas 😉

Notre but maintenant sur un long terme sera de récupérer cet argent « inventé » et de le transformer en revenu. Nous verrons ensemble de quelle manière nous pourront faire ceci mais dans les grandes lignes ça consistera en l’acquisition de biens immobiliers ou en biens papiers (actions), afin d’en récupérer des revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.