Déc 8, 2020
45 Views
0 0

Les 7 étapes de l’indépendance financière

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 9 minutes

Les 7 étapes de l’indépendance financière

Une question qui revient souvent sans qu’on s’en rende forcément compte : Quelles sont les étapes de l’indépendance financière ?

Je vais vous les décrire ici, ou du moins vous donner mon point de vue… Car il semblerait que la blogosphère des finances personnelles ne soit pas forcément d’accord sur ces étapes.

Voyons donc ce que j’appelle les 7 étapes de l’indépendance financière !

Introduction

Avant toute chose, il faut savoir qu’il y a deux manières d’atteindre son indépendance financière :

  1. En suivant la règle des 4%,
  2. En couvrant ses dépenses par des revenus passifs.

Revenons un peu sur ces méthodes. Je vais aussi me permettre de les critiquer un peu, afin d’exposer mon point de vue.

La règle des 4%

Cette règle, dont je parle déjà dans l’article « Comment atteindre la l’indépendance financière ?« , consiste en gros à économiser suffisamment d’argent qui, placé à un certain taux de rendement, vous permettra de vivre jusqu’à la fin de vos jours paisiblement, sur le capital accumulé.

Pour connaître le montant qui sera nécessaire à votre retraite, ça passe avant tout par connaître ses dépenses. Une fois qu’on connait le montant de ses dépenses, on peut multiplier par 25 le montant de ses dépenses, ce qui nous donnera le capital qu’on doit épargner et faire fructifier pendant les prochaines années, afin qu’il croisse le plus rapidement possible.

C’est la méthode qui est la plus plébiscitée sur la blogosphère, tant francophone qu’anglophone. Vous en entendrez parler souvent si vous naviguez un peu sur le net à la recherche d’infos sur la liberté financière.

Le gros inconvénient de cette méthode à mon avis, est qu’elle implique de toujours devoir chercher à diminuer ses dépenses (astuces pour diminuer ses dépenses : voir l’article « Comment perdre son argent ?« ). Personnellement, je ne suis pas du style à me demander quand je veux m’acheter quelque chose, si ça créera un trou dans mon budget. Je ne me dirai jamais « Merde, j’aurai pu économiser 50 balles si je n’avais pas acheté telle ou telle chose », ni ne cherche à économiser quelques francs quand je veux acheter quelque chose.

Diminution des dépenses

Evidemment, je cherche quand même à diminuer mes frais quand c’est possible, par exemple :

– J’utilise le courtier en ligne DEGIRO, j’ai d’ailleurs fait un tuto : « Comment créer un compte DEGIRO ? », car DEGIRO a des frais incroyablement bas comparé au courtier que j’utilisais jusqu’à maintenant (Swissquote).

– DEGIRO offre même la possibilité d’acheter des ETFs gratuitement, je trouve ça vraiment cool pour mes frais de courtage. Voir l’article « Comment acheter des ETFs gratuitement sur DEGIRO ? »

– Pour mes cartes des crédit, jusqu’au début 2020 j’utilisais les cartes du Crédit Suisse, et payais jusqu’à 45 chf de frais par mois. Maintenant, j’utilise la carte Revolut pour mes paiements ou voyages à l’étranger. Couplé à la Cumulus Mastercard, ça me permet de toucher un cashback sur chaque paiement. Je suis en train de réfléchir si je ne veux pas encore améliorer ce système avec une nouvelle carte de crédit. Résultat des courses : Mes cartes de crédit sont maintenant 100% gratuites, c’est donc 540 chf d’économisé par année.

Edit 7.1.2021 : J’ai effectivement amélioré ce système en y ajoutant les cartes Cashback de Swisscard. Parmi les 2 nouvelles cartes gratuites proposées par Swisscard, l’AMEX permet d’obtenir un cashback de 1%, ce qui est le plus important cashback pour des cartes gratuites en Suisse.

Commandez aussi les vôtres en ligne via ce lien : https://www.cashback-cards.ch/fr/.

CADEAU : Utilisez le code promotionnel FC40X9CJG lors de votre commande de carte et recevez un cadeau de 40 CHF dès que vos cartes seront émises. Un petit cadeau sympa pour bien débuter l’année 🙂

–> Voir l’article complet sur le meilleur combo de cartes de crédit en Suisse.

– Suite à un de mes dernier article « Comment perdre son argent ?« , j’ai acquis un routeur wifi 4G (voir sur amazon), que je vais tester pendant quelques semaines avant de couper mon abonnement internet.

– Dans la même lignée, je vais changer l’assurance de ma voiture et m’orienter vers Smile Direct, ce qui devrait me faire économiser dans les 1’300 chf par année.

– Ainsi que : optimisation de mon assurance maladie, et 3ème pilier rempli (même si je n’en suis pas convaincu (voir le très controversé article : 3ème pilier : vrai ou fausse bonne idée ? – premier article à recevoir un vote négatif d’ailleurs 🙂 )).

Bref, je cherche tout de même à diminuer mes dépenses, mais tout ça sans tomber dans la frugalité, à l’instar de certains confrères. A chacun son truc après tout 🙂

La couverture des dépenses par des revenus passifs.

Cette méthode, également décrite dans l’article Comment atteindre la l’indépendance financière ?, est celle qui me convient le mieux. Je l’ai choisie parce qu’elle se concentre principalement sur l’acquisition ou la création d’actifs et en deuxième lieu sur la gestion et les réduction des dépenses.

Il faut bien être conscient que les dépenses seront incompressibles à partir d’un certain moment. Impossible d’arriver à 0 chf de dépenses mensuelles ou annuelles.

Par contre, en ce qui concerne le revenu, il n’y a aucune limite. Voilà ce qui me plaît 🙂

Cette méthode permet aussi de me créer du cashflow – de l’argent liquide – supplémentaire. Et comme on le sait, l’argent liquide est la seule chose qui paie les factures.

Qu’est-ce qui se serait passé si vous aviez perdu votre job pendant cette maudite année 2020, à cause du coronavirus ? L’argent de votre 3ème pilier mettrait-il de la nourriture sur la table ?

Bien sûr, vous auriez pu vendre des actions de votre compte de courtage pour libérer de l’argent, mais que se passerait-il si vous aviez besoin de l’argent juste lorsque le marché boursier a chuté d’un tiers ? Une belle perte sèche, difficilement récupérable… 

La beauté du cashflow (les flux de trésorerie) mensuel, par rapport à l’argent immobilisé sur le marché, est que vous avez la possibilité d’utiliser l’argent si vous en avez besoin ou de le réinvestir quand vous n’en avez pas besoin directement.

Un point en commun

Malgré tout, ces deux méthodes ont un point en commun : Leur fondation, car elles sont toutes deux basées sur la connaissance de ses dépenses.

Ce qui nous amène à la première étape de l’indépendance financière.

Etape 1 : Connaitre ses dépenses

Vu ce que j’ai écrit en dessus, il est évident que c’est la première chose à faire : Répertorier ses dépenses pour savoir ou part son argent. Ceci peut être fait à l’aide d’outils en ligne ou d’outils en local. Pour ma part, j’utilise simplement Excel sur mon ordi.

J’emploie aussi la technique de l’état financier, que vous pourrez retrouver ici.

Cette étape est très simple et ne prend que très peu de temps à mettre en place. Vous n’avez donc aucune excuse 🙂

Etape 2 : Gagner suffisamment pour couvrir ses dépenses et épargner

A ce stade, et au début du chemin vers la liberté financière, ça devrait être votre salaire qui couvre vos dépenses.

Si ce n’est pas le cas et que vous retrouvez en négatif à la fin de chaque mois, prenez-vous en mains rapidement car vous courrez à la banqueroute. Si vous avez besoin d’aide, mon service de coaching est fait pour vous, rendez-vous sur cette page pour voir comment ça fonctionne et réserver votre séance.

Au contraire, si c’est bien le cas et que vous dégagez un surplus, vous pouvez épargner de l’argent. Félicitations pour ça, vous êtes en bonne voie 🙂

C’est là que le taux d’épargne entre en jeu.

Le taux d’épargne

Le taux d’épargne, c’est simplement un ratio de ce qu’on arrive à épargner sur ce qu’on gagne. La formule pour le calculer est la suivante : (Revenus – Dépenses) / Revenus.

Par exemple, si vous avez un revenu de 4’500 chf et des dépenses pour 4’000 chf, votre taux d’épargne sera de (4500 – 4000) / 4500 = 11.1%.

Le but de connaître son taux d’épargne est de pouvoir l’améliorer, car plus il est élevé et plus vous pourrez épargner de l’argent.

Pas de miracle ici, si vous ne savez pas encore comment augmenter vos revenus, le seul moyen d’augmenter le taux d’épargne est de diminuer vos dépenses.

Je vous renvoie donc à la première étape de l’indépendance financière 😉

Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez calculer votre taux d’épargne via le calculateur gratuit en ligne mis à votre disposition. Un petit peu de travail vous attend 😉

Etape 2 bis : Couper vos dettes

Si vous avez des dettes de carte de crédit ou de leasing, faites en sorte de les rembourser le plus rapidement possible. Les intérêts de ces dettes coûtent cher.

Etape 3 : Se créer un fond d’urgence

Une fois les étapes une et deux passées, il est temps de passer aux choses sérieuses.

Généralement, on conseille toujours de préparer un fond d’urgence. Ce fond d’urgence pourrait servir à payer une grosse facture imprévue qui pourrait arriver, et pour laquelle on ne veut pas s’endetter. Ca pourrait être un problème de voiture, ou un problème dentaire – non pris en charge pas nos assurances.

Ce fond d’urgence doit correspondre à un montant équivalent à 3 à 6 mois de dépenses.

Si vos dépenses sont de 4’000 chf par mois, vous devriez donc avoir entre 12 et 18’000 chf de côté. Evidemment, cet argent ne va jamais dormir sur un compte épargne à rendement nul, il peut tout à fait être investi. La seule chose importante est qu’il doit pouvoir être retiré rapidement, sans frais et sans perte.

Perso, j’ai 3 mois de fond d’urgence de côté, investis en bourse, que je peux retirer en quelques clics si ça devait être nécessaire.

Etape 4 : Se fixer des objectifs

Que vous souhaitiez utiliser la règle des 4%, ou la couverture des dépenses par un revenu passif, il faut passer par la fixation d’objectifs.

Ces deux techniques sont des objectifs finaux en soi, mais en l’état elles sont quasiment inatteignables, car ces objectifs sont lointains et très (trop) ambitieux pour commencer.

C’est plus intelligent de les découper en sous-objectifs, plus faciles à atteindre et plus rapprochés dans le temps. C’est plus motivant aussi.

Par exemple pour moi, avec la règle des 4% j’aurai besoin d’un capital de 1’500’000 chf. Je ne vais pas me fixer ce montant comme objectifs tout de suite, mais je vais le découper en sous-objectifs.

Pour fixer vos objectifs, je vous conseille d’utiliser la technique SMART décrite dans l’article sur la fixation d’objectifs.

Perso, un de mes objectifs récurrents est d’augmenter mes revenus (et de surcroît mon taux d’épargne) de 5 ou 10% au maximum 6 mois après l’avoir défini. C’est bel et bien un objectif SMART :

S : Spécifique : Oui, la donnée du début et le résultat attendu sont clairs.

M : Mesurable : Oui, je connais mon revenu aujourd’hui et je le connaitrai dans 6 mois, plus qu’à faire la différence entre les 2.

A : Acceptable (ou Ambitieux, Atteignable) : Oui, quand on sait ce qu’on fait et comment le faire.

R : Réaliste : Oui, 5 ou 10% d’augmentation est tout à fait réaliste, je ne parle pas de doubler mon salaire tous les 3 mois, là ça aurait été différent.

T : Temporellement défini : Oui, si je me fixe cet objectif le 01.01.2021 en désirant l’atteindre 6 mois plus tard (donc au 1.7.2021), il est temporellement défini.

Etape 5 : Investir

Vous savez maintenant comment épargner de l’argent, vous avez même réussi à augmenter votre taux d’épargne avec des optimisations ? Il vous faut maintenant investir votre argent !

Ce n’est pas un discours marketing pour essayer de vous vendre un produit financier ou autre chose, bien au contraire ! C’est simplement pour vous dire que si vous n’investissez pas votre argent, l’inflation s’occupera de vous le grignoter petit à petit, ce qui rendra à néant tous vos efforts.

Mais je vous rassure, c’est ici que ça devient vraiment intéressant et ce blog va vous aider à y arriver 🙂

Recevez mon ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples (+ bonus) pour économiser de l'argent rapidement et efficacement !

Comment investir ?

Je vois et j’entends souvent des gens dire qu’ils ont peur d’investir.

C’est vrai que ça peut paraître effrayant au début, mais c’est tellement facile dans le fond… Il suffit juste se lancer en fait, et son premier investissement peut être fait en quelques minutes.

Pour vous donner quelques idées, j’ai réalisé un article contenant une liste non-exhaustive de quelques véhicules d’investissements. Plus qu’à choisir celui (ou ceux) qui vous intéressent le plus et à vous lancer.

Un petit tuyau si vous êtes un peu flemmard (comme moi 😉 ), consultez et suivez donc l’article : Comment acheter des ETFs gratuitement sur DEGIRO ?

Vous pourrez, grâce à lui, commencer votre premier investissement, sans frais de courtage grâce à DEGIRO, et à moindre risque grâce au super ETF FTSE All-World UCITS ETF (plus communément appelé WVRL).

Etape 6 : Augmentez votre capital ou vos revenus passifs

Retour du combat entre la règle des 4% vs la couverture des dépenses par des revenus passifs 🙂

Ici la seule chose qui compte, c’est de continuer à investir, que ça soit dans le but d’augmenter son capital ou dans le but d’augmenter vos revenus passifs. La régularité est une de vos alliées les plus précieuses dans cette quête, croyez-moi.

Vous pourriez vous être fixé comme objectif de gagner 100 chf par mois en plus la première année, 200 chf la suivante, 400 chf celle d’après. Si vous arrivez à atteindre vos objectifs SMART de cette manière, vous êtes sur la bonne voie.

Pour ma part, comme j’ai décidé d’investir dans le but d’augmenter mes revenus, je cherche en premier lieu à investir dans l’immobilier pour percevoir des loyers. Je réinvestis ensuite ces loyers en bourse dans le but soit d’augmenter mon capital, soit de toucher des dividendes, en attendant de pouvoir investir à nouveau dans l’immobilier.

Coaching

Séance de coaching

Besoin d’aide pour vos investissements ? Je peux vous aider à y parvenir dans une séance de coaching.

Attention : Les places sont limitées !

Dans cette séance de coaching intensive en face-à-face virtuel, je vous aide à trouver la technique et qui sera la plus efficace pour vous avec une checklist de ma création spécialement conçue pour ça. Efficacité garantie !

Réservez votre séance dès maintenant !

Etape 7 : Continuez jusqu’à l’atteinte de votre but final

N’arrêtez jamais d’investir, investissez dès que vous le pouvez, réinvestissez vos gains pour créer des intérêts composés.

Pensez investissement, pensez rendement, pensez gain, pensez optimisation… Et avec le temps, vous arriverez à votre but.

Une fois votre but atteint, vous serez simplement libre et indépendant financièrement.

Vous serez d’ailleurs totalement libre de vous déplacer et de gérer votre temps comme bon vous semble.

Votre activité principale est devenue la recherche d’investissements : Immobilier, actions, ETFs, ou même la création d’entreprises.

Et vous êtes une sommité dans le domaine des finances personnelles, une personne à qui on a envie de demander des conseils, qu’on envie et qu’on a envie de copier; et vous souhaitez transmettre votre savoir.

Tout ça, juste en 7 étapes…

Conclusion sur les 7 étapes de l’indépendance financière

Nous venons de voir les 7 étapes de l’indépendance financière. Qu’en pensez-vous ? Est-ce qu’une de ce étapes n’est pas claire, ou a l’air insurmontable ?

A quelle étape vous en êtes ?
  • Etape 3, je crée mon fond d'urgence et n'ai rien investi. 100%, 1 vote
    1 vote 100%
    1 vote - 100% de tous les votes
  • Etape 1/2, je ne connais pas mes dépenses. 0%, 0 votes
    0 votes
    0 votes - 0% de tous les votes
  • Etape 4, je réfléchis à comment fixer des objectifs. 0%, 0 votes
    0 votes
    0 votes - 0% de tous les votes
  • Etape 5, je cherche à faire des investissements mais n'en ai pas encore fait. 0%, 0 votes
    0 votes
    0 votes - 0% de tous les votes
  • Etape 6, j'ai commencé à investir, mais je ne suis pas encore dehors de la rat race. 0%, 0 votes
    0 votes
    0 votes - 0% de tous les votes
  • Etape 7, je suis un heureux retraité 🙂 0%, 0 votes
    0 votes
    0 votes - 0% de tous les votes
Nombre de votes : 1
8 décembre 2020
Le vote est clos

Recevez mon ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples (+ bonus) pour économiser de l'argent rapidement et efficacement !

Dégagement de responsabilité : Je ne suis pas un conseiller en investissement professionnel et que je n’ai pas l’intention d’en devenir un.  Je ne peux pas connaître tous les détails de vos finances personnelles, donc tout ce que je dis ici doit être traité comme une opinion à des fins de divertissement uniquement. Je partage une partie de ce dans quoi j’ai personnellement investi, pourquoi j’y suis investi, et j’espère que c’est divertissant. Je ne suis pas responsable et ne peux pas être poursuivi pour une quelconque perte financière ou souffrance que tu subirais après la lecture de ce blog.

Commentaires sur Les 7 étapes de l’indépendance financière

4 réponses à “Les 7 étapes de l’indépendance financière”

  1. Avatar Robert dit :

    Bonsoir Seb!

    Comment vas-tu?
    je suis nouveau, je te suis depuis le 18 janvier 2021.
    Voilà, j’avais une question sur le fond d’urgence, en fait les 3 mois.
    Chose que j’ai déjà épargné
    mais il reste encore sur mon compte épargne. tu dis qu’il ne doit dormir sur un compte épargne à rendement nul, il peut tout à fait être investi. La seule chose importante est qu’il doit pouvoir être retiré rapidement, sans frais et sans perte.

    Est-ce que tu connais et peux me m’aider avec quelle compagnie je peux l’investir? et surtout que je puisse le retirer sans soucis?!

    Comment et sur quel actifs je peux le mettre? j’ai ouvert un compte DEGIRO comme tu l’as proposé, mais je ne sais pas si c’est sur ce compte

    merci de ton retour

    • Avatar Seb dit :

      Salut Robert!
      Ça va très bien merci et toi?
      C’est très bien d’avoir créé ton fond d’urgence, et non en effet, si tu laisses sur un compte épargne il va se faire manger par l’inflation.
      Si mes calculs sont bons, ça veut dire que tu devrais avoir entre 12 et 15KCHF de côté. Dans ce cas et avec un montant comme ça, je te conseille de l’investir progressivement et régulièrement sur un ETF.
      Voir pourquoi dans cet article :

      https://lalibertefinanciere.ch/strategie-bourse-achat-cours-moyen/

      Comme ça, ça te lisse ton prix de revient unitaire.
      Vu que tu t’es créé un compte DEGIRO, tu peux acheter de l’etf WVRL (gratuit sur DEGIRO) dont je parle dans cet article :
      https://lalibertefinanciere.ch/comment-acheter-des-etfs-gratuitement-sur-degiro/
      Donc pour résumer, voici ce que je te suggère :
      Tu investis un montant fixe (disons 500 CHF (à voir si l’etf est gratuit avec ce montant)) à une fréquence fixe, par exemple chaque 10 jours ou 2 semaines.
      Astuce : si le cours au moment de l’achat est plus bas que ton prix de revient unitaire (le montant déjà investi / nombre de parts que tu possèdes déjà), investis plus que les 500 CHF habituels, tu peux mettre 750 ou 800 CHF. Si il est plus élevé, investis 500 ou un peu moins.
      Dans tous les cas, je te déconseille d’investir tout ton capital en une fois.
      Et de cette manière, ton capital est bien investi, et tu peux le retirer facilement et avec peu de frais!
      Voilà, j’espère que ça t’aidera! N’hésites pas si tu as d’autres questions 🙂

      • Avatar robert dit :

        Ciao Seb,
        je vais bien merci et toi?
        Oui tu as raison, mon fond d’urgence est d’environ 20K, comme je te disais j’ai ouvert mon compte sur Degiro et j’ai acheté 5 ETF de Vanguard FTSE All-World UCITS ETF, avec la méthode a cours limité comme décrite sur ton blog, et j’en suis très content actuellement mon compte ne fait que fructifié, sa grimpe gentiment mais sa grimpe! Merci c’est beau de voir ça.

        Je me demandais sur ta stratégie bourse-achat-cours-moyen, devrais-je toujours acheté le même ETF? je m’explique, 1 x/mois : devrais-je acheter par exemple 5 X le vangard, même si j’en ai déjà acheté 5 le mois précédent? dans le livre de Kiyosaki, il parle de diversifier donc pas tout dans le même panier, mais tu as bien expliqué ta stratégie et pourquoi tu croyais d’investir toujours dans le même.

        je crois que les dividendes sont versés chaque trimestre juste? mais par contre réinvesti dans le même ETF…

        Je te remercie énormément pour ton aide et ta motivation et surtout sur ton blog qui est super bien fait, c’est un vrai régal d’informations.

        Ahhh PS: j’ai ouvert et demandé un transfert chez Finpension pour mon 3a 🙂

        merci, le rendezvous avec le spécialiste ma prévoyance a été bonne!

        • Avatar Seb dit :

          Salut Robert!

          Tout va bien merci!

          Tant mieux si mon conseil t’a été bénéfique, continues comme ça et ton capital grandira gentiment 🙂

          À propos de diversification, l’ETF Vanguard FTSE All-World UCITS, contenant 3461 actions est déjà parfaitement diversifié 🙂 je te renvoie à cet article pour une explication plus précise : https://lalibertefinanciere.ch/diversification-tous-ses-oeufs-dans-un-seul-panier/

          Donc oui, tu peux sans problème acheter toujours du même, ou alors adapter tes investissements et ne pas t’exposer à 100% à des actions mondiales, mais juste suisses par exemple.

          Et oui les dividendes sont trimestriels et réinvestis en partie dans l’ETF, une petite partie t’es aussi reversée. Tu peux retrouver toutes ces infos sur la page de vanguard :
          https://www.vanguardinvestor.co.uk/investments/vanguard-ftse-all-world-ucits-etf-usd-distributing/overview

          Bien joué d’avoir choisi finpension, tu as fait le bon choix je pense! La semaine prochaine je vais sortir un super article sur eux, ou j’explique pourquoi je les ai privilégié par rapport à d’autres institutions de prévoyance, ça devrait te plaire!

          Et comment s’est passé ce rendez-vous avec ton conseiller en prévoyance alors? Tu as été motivé à stopper ton 3a lié avec AXA? Si tu veux bien me faire un petit topo par mail je suis preneur 😉

          Merci à toi pour tes encouragements et ta fidélité, ça fait plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cadeau : 15 méthodes simples pour économiser de l'argent rapidement (+ bonus)

Recevez notre ebook gratuit et découvrez nos 15 méthodes simples (+ bonus) pour économiser de l'argent rapidement et efficacement !

Je déteste aussi les spams. Votre adresse ne sera jamais transmise à un tiers.