Jan 31, 2020
1154 Views
0 0

La rat race

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 4 minutes

La rat race

La rat race (la course de rat en français) est un concept basé sur l’image d’un rat dans une roue qui ne fait que de courir. C’est une métaphore de notre métro-boulot-dodo qui recommence sans fin : On se lève pour aller travailler pour gagner assez d’argent pour payer nos factures et se recoucher fatigué avant de se lever pour retourner travailler.

Cette mécanique se répète de manière cyclique (mensuellement) jusqu’à la retraite, si on y arrive et qu’on peut en profiter.

On peut dire que c’est Monsieur Robert Kiyosaki qui a démocratisé ce terme en sortant son magnifique livre « Père riche, père pauvre« . C’est un des premiers livres que j’ai lu sur le sujet et je dois vous dire que j’ai pris une énorme claque ce jour-là. C’est une des lectures les plus conseillées sur le sujet des finances personnelles et je vous le recommande vivement.

rat race

Les effets de la rat race

Cette situation peut être source de frustration, car on se retrouve coincé par des obligations et des contraintes qui ne nous plaisent pas forcément. Comment s’épanouir dans de telles conditions ?

Certaines personnes y trouvent leur compte et sont contentes d’évoluer dans la rat race, tant mieux pour elles d’ailleurs. Il n’empêche que pour de nombreuses personnes ce n’est pas le cas. En témoignent ce genre de phrases que l’on peut entendre : « Ça va comme un lundi », « Vivement le week-end » et j’en passe…

Se sentir coincé dans la rate race peut avoir des effets néfastes terribles sur la santé comme par exemple : dépression, burn-out, entacher notre motivation générale, générer de la fatigue, de l’irritabilité, etc. Je pense être passé par un peu toutes ces étapes à un certain moment de ma vie. Pas forcément au point de devoir me mettre en arrêt mais franchement ça a déjà dû me traverser l’esprit.

Un cercle vicieux

La rat race est un cercle vicieux : vous travaillez dur 5 jours sur 7 en devant être performant parce que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre votre emploi. Les 2 jours restants vous servent à récupérer de la semaine parce que la fatigue a pris le dessus et vous ne pouvez pas profiter de vos congés pour faire ce que vous aimez ou voulez vraiment faire ! C’est horrible non ? Et pourtant c’est ce que vit une grosse partie de la population…

Si vous vous voyez dans une de ces situations, la bonne nouvelle c’est que vous avez trouvé maintenant le bon outil pour commencer à changer votre vie financière et sortir de la rat race !

D’ailleurs j’ai une petite histoire à vous raconter. J’ai vécu une situation typique de la rat race ces dernières années dans ma vie professionnelle.

Je travaillais au département informatique pour un grand magasin de bricolage en Suisse et je n’ai pas eu d’augmentation de salaire pendant 3 ans. Fondamentalement ça m’était un peu égal parce que j’avais déjà compris le principe de la liberté financière et je construisais déjà mon futur financier.

C’était juste le principe qui me dérangeait. Après tout, la valeur d’une entreprise c’est la somme des valeurs de ses collaborateurs. Un employeur doit faire tout son possible pour que ses employés soient heureux et rémunérés selon leurs capacités à mon avis. Les raisons de ces non-augmentations ont été multiples :

  • Manque de motivation de ma part (le cercle vicieux : pas de motivation car pas d’augmentation; pas d’augmentation car manque de motivation)
  • Manque d’implication (j’avoue que ça fait quelque temps que je suis dans le mouvement de recherche de liberté financière et que ça me demande pas mal d’énergie)
  • La conjoncture, les bénéfices qui baissent à cause du marché concurrentiel (alors que la direction annonçait des résultats record chaque année en s’octroyant des bonus…)

Parallèlement, le coût de la vie augmente, surtout que j’ai eu un bébé entre deux… On parlera d’inflation plus tard, c’est pas mal de connaître ce sujet aussi.

Un autre exemple

D’ailleurs – à propos de la naissance de mon fils – mon supérieur de l’époque (incompétent qui plus est) n’a pas voulu me laisser prendre les jours de congé paternité auxquels j’avais droit à la naissance de mon fils.

Les prétextes utilisés étaient que des choses étaient prévues dans des projets depuis 6 mois et qu’on n’était pas en avance. Ok. Mais aurait-il voulu que je retienne mon fiston dans le ventre de sa maman pour qu’il en sorte une semaine après ?

Au final j’ai été insistant au point de ne plus lui laisser le choix tout en lâchant un peu de lest et j’ai pris mes jours après que ma femme soit sortie de l’hôpital. J’ai réussi à m’arranger et tout s’est bien fini, mais j’étais tout de même pris au piège de la rat race et là c’était flagrant.

Finalement j’ai compris une chose : pourquoi vouloir se battre ou faire des efforts supplémentaires et contre ma nature, ou encore faire preuve de démagogie pour une augmentation de 100 ou 200 francs par mois ? Surtout là dans cette situation, aurais-je dû laisser ma femme et mon fils de 2 jours de leur côté et aller gentiment au travail? D’après mon supérieur apparemment oui… Mais pour moi c’était tout l’inverse. Ça allait contre mes principes, je ne suis pas du genre à courber l’échine pour être bien vu ou pour avoir une augmentation.

Ce qui était encore plus déroutant, c’est que j’ai compris que j’étais dépendant financièrement de mon travail, et donc de mon supérieur, et je ne pouvais pas me permettre de me retrouver sans emploi, surtout à ce moment-là avec un nouveau-né.

Ça m’a fait prendre encore plus conscience que je devais prendre les choses en mains, j’ai donc augmenté mon intelligence financière et je me suis créé moi-même mon augmentation de revenu grâce à des bons investissements. Je suis passé de 0 changement de revenus en 3 ans, à près de 23 % de revenu en plus, issus de revenus passifs qui plus est, qui arrivent sur mon compte en banque même quand je dors ou que je suis en vacance, quoi que je fasse.

Moralité

L’atteinte de la liberté financière est la seule issue de la rat race, d’où ma motivation actuelle et j’espère maintenant également la vôtre.

Réflexions sur la rat race

Suite à plusieurs discussions avec des collègues et amis, j’ai décidé de faire une petite série sur la rat race. J’y transpose mes réflexions.

Ne la manquez pas ! C’est par ici que ça se passe avec Jean-PierreAnita et Amir.

Recevez mon ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples (+ bonus) pour économiser de l'argent rapidement et efficacement !

Article Categories:
Etat d'esprit · Rat race

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.