Mar 9, 2021
382 Views
1 0

Investir en Suisse. Guide du débutant partie 2 : Investissement

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 12 minutes

Investir en Suisse. Guide du débutant partie 2 : Investissement

Suite du guide pour investisseur en Suisse. Si vous ne l’avez pas encore lue, vous pourrez retrouver la première partie ici.

On entre dans le vif du sujet tout de suite !

Quelles sont les possibilités d’investissement en Suisse ?

Une fois que vous avez décidé de commencer à investir en Suisse, vous voulez vous familiariser avec les éléments qui constitueront votre portefeuille d’investissement.

Le choix d’investissement est assez vaste en Suisse, et la clé sera de trouver les éléments qui conviendront le mieux à votre approche d’investissement.

Voici un aperçu des options que nous avons (non exhaustif).

>> Lecture recommandée : Véhicule d’investissement

Actions

L’achat d’actions signifie que vous achetez une petite partie d’une entreprise.

À mesure que l’entreprise se développe et connaît le succès, la valeur de l’action augmente également. En achetant des actions, vous pouvez bénéficier de la réussite future de cette entreprise.

En revanche, si l’entreprise ne réussit pas, vos actions peuvent finir par ne plus valoir rien et vous perdez tout. C’est pourquoi, lorsque vous traitez des actions, il est conseillé d’éviter de choisir des sociétés isolées et de mettre tous vos oeufs dans le même panier.

Avec un horizon d’investissement à long terme, les actions constituent généralement une part importante (plus de 75 %) de votre portefeuille et la performance historique moyenne est de 7 %.

Comme mentionné dans la section « Risque », plus vous prenez d’actions, plus le rendement potentiel est élevé, mais aussi plus les fluctuations de valeur sont importantes.

>> Lecture complémentaire : Si vous cherchez un courtier en ligne, je ne saurai que vous conseiller DEGIRO. Leurs frais de courtage sont tellement bas qu’ils en deviennent insignifiants. Voir le tuto : Comment créer un compte DEGIRO ?

Obligations

Pour simplifier, une obligation est un prêt que vous faites à une entité.

Lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez vos liquidités à l’émetteur de l’obligation, en échange d’un taux d’intérêt fixe pendant une durée déterminée.

En règle générale, les émetteurs d’obligations sont des gouvernements et des entreprises. Sûr, stable et fiable.

Comparées aux actions, les obligations constituent un investissement à très faible risque, mais les rendements sont souvent très faibles – voir négatifs.

En période d’incertitude et de baisse des marchés financiers, les obligations constituent le filet de sécurité qui permet d’en atténuer l’impact. Leur valeur continuera de baisser, mais pas autant que celle des actions.

Les obligations vous permettent de créer un portefeuille bien équilibré qui reflète vos objectifs d’investissement et votre tolérance au risque. Mais ce risque moindre s’accompagne de rendements plus faibles – les obligations ne vous rendront jamais riche !

Mais elles protégeront votre investissement en période d’incertitude et devraient vous permettre de devancer l’inflation sur le long terme.

Immobilier

Mon véhicule d’investissement favori, vous pouvez retrouver tous les articles relatifs à l’immobilier ici.

Investir dans l'immobilier

Investir dans l’immobilier

L’achat de biens immobiliers en Suisse comme investissement pour percevoir des locations est généralement réservé à ceux qui ont déjà un portefeuille bien établi et une valeur nette élevée.

Les appartements de taille moyenne avec des emplacements centraux et des liaisons de transport commencent aux alentours de 500’000 CHF, ce qui n’est pas quelque chose de facilement accessible pour beaucoup d’entre nous.

Cela dit, les taux d’intérêt sont actuellement extrêmement bas. Cela pourrait vous permettre d’emprunter à bon marché et de tirer parti de votre achat immobilier pour obtenir un bon emplacement et un rendement locatif plus élevé.

Cependant, cela comporte un risque important. Lorsque les taux augmenteront, vous devrez être en mesure de couvrir ces coûts.

Une alternative à l’exposition au marché immobilier consiste à acheter un fonds (dans un style similaire à l’achat d’actions) qui vous permettra de bénéficier de tous les avantages des rendements des investissements immobiliers, mais sans les risques négatifs mentionnés ci-dessus.

Les fonds de placement immobilier (Real Estate Investment Trusts, ou REIT) sont largement accessibles et peuvent être facilement ajoutés à un portefeuille, de la même manière que les actions et les obligations. Si un investisseur à long terme possède un portefeuille composé à 75 % d’actions, 5 à 10 % pourraient être détenus dans des REIT.

Cryptomonnaies

cryptomonnaies

Des cryptomonnaies

Les cryptomonnaies, telles que le Bitcoin, le Litecoin et l’Ethereum ont explosé en popularité ces dernières années et constituent une forme de monnaie numérique.

Il n’existe pas de pièces ou de billets physiques, et il n’y a pas de banque centrale ou de gouvernement qui en contrôle la distribution. C’est là leur grand avantage, c’est en quelque sorte une monnaie créée par le peuple, et pas par l’état, contrairement à nos monnaies courantes.

La cryptomonnaie est un actif extrêmement risqué et volatile. Réfléchissez bien à la part de votre portefeuille que vous allouerez aux cryptomonnaies.

La cryptomonnaie peut être considérée comme une expérience pour « mettre un pied » dans le monde de la cryptomonnaie, mais elle ne devrait pas constituer une grande partie de votre portefeuille. Par exemple, moins de 1 %.

Si vous êtes tenté, vous pouvez facilement acheter des cryptomonnaies en Suisse via Coinbase, qui offre un moyen rapide et simple d’acheter des bitcoins et autres par le biais d’une application mobile astucieuse.

Vous pouvez également vous orienter vers le minage de cryptomonnaies – le fait d’en fabriquer soi-même. Pour plus d’infos sur le minage et comment faire, notre ami Google est là pour nous renseigner 🙂

Personnellement – et je regrette au vu des cours atteints – je n’ai jamais acheté une quelconque cryptomonnaie. Je ne suis pas sûr d’en comprendre le réel fonctionnement et je suis persuadé que c’est principalement utilisé pour faires des achats frauduleux sur le dark net.

Mais ça n’engage que moi bien sûr 🙂

Investissements peer to peer (particulier à particulier, ou P2P)

L’investissement P2P vous permet d’investir dans différents types de prêts.

Bien qu’il s’agisse d’un marché, vous pouvez contribuer, avec de nombreuses autres personnes, au financement de prêts personnels ou professionnels. En retour, ceux qui ont contribué au financement du prêt recevront des intérêts pendant le remboursement du prêt.

Une fois la période de remboursement du prêt terminée, vous recevrez votre contribution en retour et pourrez recommencer le processus.

Les places de marché P2P vous permettent d’investir dans plusieurs centaines de prêts dans le monde entier et en obtenant des rendements très intéressants de plus de 10 %.

Bien que l’investissement P2P en Suisse soit assez récent, il existe plusieurs acteurs bien établis dans ce domaine, tels que Lend.ch, Cashare et Crowd4Cash.

Cela dit, les principales plateformes se trouvent généralement dans la zone euro, qui offrent des rendements beaucoup plus élevés et des investissements initiaux plus faibles que la Suisse.

Par exemple, Mintos est facilement accessible aux investisseurs suisses et facile à utiliser pour commencer.

Tout comme les cryptomonnaies, le P2P est une stratégie risquée et non une stratégie qui devrait nécessiter une grande partie de votre portefeuille.

Un dernier avertissement à prendre en compte : votre capital sera détenu dans des juridictions qui n’ont pas une expérience irréprochable en matière de maintien de la liquidité bancaire, et il y a eu des scandales de plateformes qui ont fermé leurs portes et ont disparu du jour au lendemain, emportant tout votre argent.

Comme nous l’avons dit plus haut, allez-y doucement.

Vous pourriez envisager d’allouer 1 % de votre portefeuille au P2P et à la cryptomonnaie pour tester les choses, mais pas plus, et voir comment ces investissements se comportent au cours des 12 mois suivants.

Métaux précieux

Les métaux précieux tels que l’or, l’argent, le platine et le palladium ont longtemps été considérés comme un « refuge » lorsqu’il s’agit d’investir et de protéger votre patrimoine.

L’or est le favori de longue date, et vous verrez souvent les prix monter en flèche lorsque les marchés baissent et qu’il y a de l’incertitude dans le monde.

Pour la plupart d’entre nous, acheter de l’or physique n’est pas vraiment réaliste.

Pourtant, il est étonnamment facile d’acheter de l’or en Suisse. Par exemple, la société goldavenue.com propose une boutique en ligne.

acheter de l'or sur goldavenue.com

Acheter de l’or sur goldavenue.com est facile

Mais n’oubliez pas que les lingots d’or et les pièces physiques ne rapportent aucun intérêt, n’offrent aucun dividende et qu’il vous faudra payer pour les faire assurer et les conserver dans un coffre-fort.

Quelle est l’alternative ?

Comme nous l’avons expliqué plus haut pour l’immobilier et l’achat d’un fonds (REITs), vous pouvez faire de même pour les métaux précieux comme l’or par l’intermédiaire d’un fonds comme celui-ci.

Cela vous permettra d’affecter un pourcentage beaucoup plus faible et plus réaliste de votre patrimoine aux métaux précieux, sans avoir à construire un bunker pour tout cacher.

Et comme pour l’immobilier, cela peut constituer environ 5 à 10% d’un portefeuille d’investissement à long terme.

Qu’en est-il des investissements dans les ETFs ?

Les ETFs (Exchange traded funds) sont un véhicule dans lequel vous pouvez investir dans de nombreuses catégories d’actifs différentes, telles que les actions, les obligations et l’immobilier énumérés ci-dessus. Ils sont généralement constitués de nombreuses sociétés et ne sont pas des actions individuelles.

L’ETF « Vanguard Total Stock Market (VTI) » par exemple, contient 3640 actions à lui seul.

>> Lecture bonus : vous pouvez maintenant acheter des ETFs gratuitement (sans frais), grâce à DEGIRO.

La popularité des ETF a considérablement augmenté ces dernières années et ils constituent un moyen abordable et peu coûteux de constituer un portefeuille.

En Suisse, les investissements en ETF sont généralement disponibles et peuvent être achetés individuellement. Ils sont aussi généralement utilisés par les robots conseillers et maintenant même par les banques, pour créer votre portefeuille d’investissement.

Lorsque vous entrez dans le monde de l’investissement, vous voyez l’expression « ETF » apparaître partout.

>> Lecture recommandée : ETF gratuit DEGIRO : quels sont les meilleurs ?

Quelle allocation pourrait constituer un portefeuille d’investissement ?

Toutes ces options – actions, obligations et métaux précieux – constituent une longue liste !

Voyons donc à quoi elles peuvent ressembler dans un portefeuille, quand vous les réunissez toutes ensemble.

Il ne s’agit là que d’exemples : votre situation personnelle sera différente, alors ne prenez pas cela comme un conseil financier.

N’oubliez pas que je ne suis pas un conseiller financier.

Exemple de portefeuille à haut risque (pensez à Aline l’ambitieuse) pour allouer un capital sur le long terme :

TypePart
Actions80%
REIT10%
Métaux précieux5%
Obligations3%
Crypto - P2P2%
Allocation portefeuille haut risque

Allocation d’un portefeuille à haut risque

Comme vous pouvez l’imaginer, il existe des milliers de combinaisons possibles pour un portefeuille.

Et une fois que vous avez décidé de la répartition de votre risque et de votre portefeuille, vous pouvez vous lancer dans les différents types d’actions, d’obligations et de fonds de placement immobilier.

Mais pour l’instant, une allocation assez simple comme celle-ci pourra vous donner une idée de ce à quoi pourrait ressembler la répartition.

Comment commencer à investir en Suisse

Enfin, l’information que vous êtes probablement venu chercher 🙂

Pour commencer à investir en Suisse, vous avez plusieurs options :

  • En passant par votre banque ;
  • Prendre les services d’un robot conseiller ;
  • En utilisant un courtier en ligne (aussi appelé un « broker »).

Je ne vais pas vous expliquer comment investir en passant par une banque. Les banques suisses ont des frais beaucoup trop élevés par rapport aux courtiers en ligne qu’on peut trouver actuellement.

Bien qu’ils proposent des services de conseils personnalisés et qu’ils vous donnent la possibilité de rencontrer des gens en direct, ces frais égraineront vos gains sur le long terme.

Prendre les services d’un robot conseiller

Les robots conseillers sont l’idéal pour les nouveaux investisseurs, car ils s’occupent de tous les aspects qui, autrement, vous dissuaderaient de faire ces premiers pas.

Par exemple, ils calculeront votre risque, établiront votre portefeuille, et achèteront et vendront des actifs sur pilote automatique sans que vous ayez besoin de toucher à quoi que ce soit.

Ce qui est bien, c’est que si vous voulez en savoir plus, tout est là pour être bricolé et modifié si vous le souhaitez.

Par exemple, si vous vous sentez à l’aise avec plus de risques, vous pouvez mettre à jour votre compte en conséquence, et l’algorithme mettra à jour votre portefeuille.

Les grands acteurs tels que True Wealth, Yova ou Selma Finance sont plutôt bons en termes de coûts, ils dépassent largement les banques et, d’une manière générale, l’accueil et l’expérience client sont excellents.

Les robots conseillers sont une première étape logique pour les nouveaux arrivants qui souhaitent se lancer dans l’investissement.

Investir en utilisant un courtier en ligne

Aussi connu comme la méthode do it yourself  (bricolage).

Pour ceux qui aiment mettre les mains dans le cambouis et faire leur portefeuille portefeuille, en trouvant les actifs qu’ils veulent acheter et en effectuant eux-mêmes les transactions, vous pouvez le faire facilement par l’intermédiaire d’un courtier en Suisse.

Le bricolage est de loin le moyen le moins cher d’acheter des actions en Suisse.

Certains courtiers, tels que DEGIRO, proposent même une liste d’ETF que vous pouvez négocier gratuitement chaque mois, ce qui réduit encore le coût.

>> Bonus : voir l’article complet : comment acheter des ETFs gratuitement avec DEGIRO.

Concernant l’achat d’actions individuelles, vous pouvez les acheter directement par l’intermédiaire d’une banque, mais par rapport à Swissquote, Interactive Brokers et DEGIRO, les banques sont beaucoup plus chères.

Et si vous creusez un peu, vous pouvez voir qu’un courtier en particulier sort du lot pour l’achat d’actions individuelles. Voici un exemple tiré du site de DEGIRO qui montre une comparaison des coûts d’achat :

Tarifs DEGIRO

Si la constitution de votre propre portefeuille est simple et rentable, pour certains, l’approche « bricolage » sera trop lourde.

Si l’idée d’acheter des actions tous les mois par l’intermédiaire d’une plateforme de courtage ne vous convient pas, et c’est compréhensible – vous devriez plutôt envisager la voie du conseiller robotisé comme on l’a vu précédemment.

Investir en utilisant un courtier en ligne – pour et contre

Pour

  • C’est bon marché !
  • Vous avez un contrôle total sur ce que vous voulez acheter ;
  • Beaucoup de choix et de flexibilité.

Contre

  • Peut être trop pour les nouveaux arrivants ;
  • Vous devrez acheter des biens manuellement à chaque fois.

Qu’en est-il d’investir dans son pilier 3a ?

Un autre type d’investissement à ne pas négliger, le 3ème pilier 3a.

Les banques, certains robots conseillers et les prestataires spécialisés dans le pilier 3a (par exemple VIAC ou Finpension 3a) offrent la possibilité de faire investir votre pilier 3a.

Hormis quelques raisons (hypothèque, départ du pays, etc.) dues à la nature du pilier 3a qui est assez « intouchable » jusqu’à ce que vous atteigniez 60 ans ou plus, le délai est généralement suffisant pour que la plupart d’entre nous puissent l’investir et générer des rendements solides à long terme.

En dépit des avantages énumérés ci-dessus, la valeur du pilier 3a est contestée si vous investissez déjà massivement ailleurs.

Toutefois, le sentiment général est que oui – il vaut la peine d’y contribuer pour l’avantage fiscal si vous pouvez le combiner avec un fournisseur d’investissement peu coûteux, tel que finpension 3a

>> Lecture bonus : Voir l’article « Pourquoi choisir finpension 3a pour son 3ème pilier ?« 

Cadeau

Voici un petit cadeau intéressant offert par finpension à mes lecteurs !

Si vous vous inscrivez à finpension en utilisant le code BHX16Y lors de votre inscription et que vous y déposez ou transférez au moins 1’000 CHF au cours des 12 premiers mois, vous participerez automatiquement à un tirage au sort pour gagner un montant de 6’883 CHF, soit une année de cotisation annuelle au 3ème pilier !

Le tirage au sort pour ces 6’883 CHF aura lieu tous les 1’000 enregistrements de codes.

De mon côté, je recevrai 25 CHF pour avoir recommandé leur solution. Je trouve leur système vraiment bien, c’est pourquoi je suis heureux de les recommander, et j’espère que vous en profiterez et serez tiré au sort. Merci d’avance d’utiliser ce code !

Combien d’argent faut-il pour commencer à investir ?

Le montant dont vous avez besoin dépend de la manière dont vous choisissez d’investir.

Les banques ont des comptes très peu élevés (moins de 100 CHF) et, par le biais du bricolage avec des sociétés comme DEGIRO, vous pouvez ouvrir un compte pour 1 CHF. Cependant, vous ne pourrez pas acheter grand-chose avec ça 🙂

Les robots conseillers ont des dépôts minimums légèrement plus élevés, car ils opèrent déjà avec des marges étroites et doivent couvrir leurs coûts de back-office. Selma Finance, par exemple, a besoin de 2’000 CHF pour démarrer, True Wealth de 8’500 CHF.

Le montant que vous souhaitez investir dépend de vos objectifs, de votre calendrier, de votre goût du risque et de votre budget. Une fois que vous avez ces éléments, vous arriverez à votre chiffre.

Mais surtout, une fois que vous avez ouvert un compte d’investissement, engagez-vous à y verser régulièrement de l’argent car c’est la seule façon de vraiment gagner de l’argent.

>> Lecture bonus : voir les avantages du fait d' »Investir régulièrement« 

Les pièges courants pour un investisseur en Suisse

Malgré les avantages de l’investissement, il existe encore beaucoup de confusion et un manque général de compréhension sur les avantages que peuvent apporter l’investissement à long terme.

Par exemple, lorsque j’ai commencé, j’entendais souvent que l’investissement était comparé à un jeu de hasard dans un casino. Dans l’esprit des détracteurs, tenir une paire de dés à une table de casino était exactement la même chose qu’investir.

La grande différence (une des) est que dans un casino, vous ne détenez rien de la valeur réelle. Par opposition à l’investissement à long terme où vous détenez de petits morceaux d’entreprises réelles qui prennent de la valeur, ne fait pas l’affaire de certains.

Cette stigmatisation de l’investissement en Suisse et l’idée fausse selon laquelle détenir des liquidités sur un compte bancaire est la bonne solution, constituent une énorme opportunité gâchée.

Ne vous laissez pas influencer par ces détracteurs.

En fin de compte, cette mentalité et cette étroitesse d’esprit les empêche d’avoir plus d’options pour l’avenir et de transmettre plus de richesse à leurs enfants – ce qui est dommage.

>> Lecture bonus : si vous avez des enfants et que vous souhaitez bien les éduquer financièrement, mon livre kindle « L’éducation financière pour les enfants – dès 6 ans » est fait pour vous !

L’éducation financière pour les enfants dès 6 cover

L’éducation financière pour les enfants dès 6 ans

Conclusion

Je comprends que les finances puissent paraitre ennuyeuses, que les budgets sont nuls et qu’investir est déroutant.

Mais la plus grande erreur dans tout ça, est tout simplement de ne pas commencer et de procrastiner.

Sachez que même si vous avez pour projet de commencer à investir un jour, l’inflation, elle, grignotera votre pécule chaque jour que Dieu fait.

Bonne nouvelle : vous êtes au bon endroit pour vous prendre en mains et vous entourer de gens comme vous – qui cherchent à améliorer leurs finances personnelles et à investir leur argent intelligemment. Il ne tient qu’à vous de franchir le pas si ce n’est pas encore fait.

Mes meilleurs conseils et stratégies directement dans votre boîte mail.
Recevez gratuitement des conseils en matière de finances personnelles pour vous permettre d'atteindre votre liberté financière.
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Divulgation : cet article contient des liens d’affiliés, ce qui signifie que je toucherai une commission si vous décidez de commander un produit cité via un des liens ou code promotionnel proposés, sans aucun coût supplémentaire pour vous. Merci d’utiliser ces liens !

Article Categories:
Guide · Investissement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.