Fév 3, 2021
434 Views
1 0

Pourquoi choisir finpension 3a pour son 3ème pilier ?

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 11 minutes

Pourquoi choisir finpension 3a pour son 3ème pilier ?

Nous sommes dans une période charnière des finances personnelles. C’est le moment idéal pour choisir un nouveau 3ème pilier si on n’est pas convaincu de celui qu’on a actuellement. Dans cet article, j’aimerai vous expliquer pourquoi j’ai choisi finpension 3a pour mon 3ème pilier.

Si vous me suivez depuis quelques mois vous vous en souvenez certainement, j’avais pas mal critiqué les 3ème piliers. C’est simple, avec des rendements proches de 0, on perdait de l’argent à la longue.

Cet article avait pas mal été remis en question, mais je pense que les gens n’avaient pas compris son fondement : Dans celui-ci je critiquais surtout les 3ème piliers bancaires ou liés assurance-vie, sans faire allusion aux alternatives qui nous sont proposées aujourd’hui.

Je dois vous avouer une chose maintenant : J’attendais d’avoir plus d’infos et de recul, car je venais de me créer un compte chez finpension 3a.

Cadeau

Voici un petit cadeau intéressant offert par finpension à mes lecteurs !

Si vous vous inscrivez à finpension en utilisant le code BHX16Y lors de votre inscription et que vous y déposez ou transférez au moins 1’000 CHF au cours des 12 premiers mois, vous participerez automatiquement à un tirage au sort pour gagner un montant de 6’883 CHF, soit une année de cotisation annuelle au 3ème pilier !

Le tirage au sort pour ces 6’883 CHF aura lieu tous les 1’000 enregistrements de codes.

De mon côté, je recevrai 25 CHF pour avoir recommandé leur solution. Je trouve leur système vraiment bien, c’est pourquoi je suis heureux de les recommander, et j’espère que vous en profiterez et serez tiré au sort. Merci d’avance d’utiliser ce code !

Voyons donc ce que j’en pense maintenant et les résultats déjà obtenus.

Pourquoi finpension 3a ?

Tout d’abord, il faut savoir que finpension 3a a débarqué en octobre 2020 en tant que nouvelle institution de prévoyance 3ème pilier. Mais ils ne sont pas nouveaux dans le business de la prévoyance, car ils sont aussi derrière valuepension, des excellents comptes de libre passage proposés en Suisse.

Ce qui m’a plu le plus chez finpension, après avoir lu plusieurs revues sur eux, c’est leur indépendance (ils ne sont pas lié à une banque comme d’autres) et la transparence de leurs investissements et de leurs résultats.

Je me suis dit tout de suite : « Ah, enfin une institution de prévoyance qui ne fait pas que de s’en mettre pas plein les poches, mais qui travaille réellement pour ses clients ».

Comme vous peut-être, je suis ok pour qu’une société se fasse de l’argent sur mon dos, pour autant qu’elle m’en fasse gagner à moi aussi et que j’y retrouve des avantages. Et c’est exactement ce que fait finpension 3a.

En plus de ça, il y a aussi le fait qu’ils soient digitaux, que leurs frais (TER) sont extrêmement bas – le plus bas du marché – et que leurs résultats sont exceptionnels. Tout ce qui précède a grandement attiré mon attention.

Ils mettent d’ailleurs ces arguments en avant sur leur site :

finpension

Les atouts de finpension

Un peu méfiant au début, j’ai attendu un peu avant de me décider puis je me suis dit que j’allais leur laisser une chance et tester leur produit pour mon 3a. Je ne suis vraiment pas déçu pour l’instant.

Une drôle d’expérience vécue auparavant

J’ai aussi été convaincu par le produit de finpension pour un raison assez simple : J’avais déjà fait l’expérience d’avoir un 3ème pilier lié (combiné avec une assurance-vie) auprès d’un assureur suisse. Je sais combien je paie, et je sais combien ça me rapporte… Environ 1% de rendement annuel, et avec une valeur de rachat presque inférieure à mes cotisations, j’ai très vite compris que ça ne valait pas le coup. Surtout, ça ne colle pas du tout avec mes objectifs, bien que la déduction fiscale soit toujours intéressante.

Malheureusement pour moi, je suis bloqué avec ce 3ème pilier lié, car l’assurance-vie est utilisée en nantissement sur l’hypothèque de ma résidence principale. Il faudrait que je voie sous quelles conditions je pourrai changer tout ça d’ailleurs, et combien ça me coûterait. Je vais me renseigner et vous donnerai des nouvelles si ça vous intéresse.

Comment ça fonctionne concrètement ?

Revenons à nos moutons. Comment ça fonctionne finpension 3a concrètement ?

Rien de bien compliqué je vous rassure, tout se fait via une app gratuite disponible sur l’App Store si vous avez un iPhone ou sur le Google Play Store si vous avez un Android. Vous la téléchargez et ensuite vous ouvrez un compte chez eux. Cette partie ne prend que 2 minutes.

Après ça, vous êtes soumis à quelques questions sur votre tolérance au risque et votre horizon de placement, afin de définir votre profile d’investisseur et vous proposer une stratégie.

N’ayez aucun soucis avec ça, vous pourrez modifier cette stratégie par la suite, et même en choisir plusieurs. C’est juste une histoire légale, j’imagine qu’ils sont obligés de vous poser des questions et de vous sensibiliser au risque que comporte tout investissement. Une fois les questions répondues et les mises en garde d’usage effectuées, vous êtes libres de faire votre choix.

Une des questions est du genre (ça me fait toujours rire) : « Si ton portefeuille affiche -30% aujourd’hui, tu fais quoi ? Tu trembles ? Tu pleures ? Ou bien tu sais qu’à terme ça va remonter car la bourse a toujours été haussière ? »… C’est pas exactement ça mais l’idée est là 🙂

Donc, ils vous proposent une stratégie correspondant aux réponses que vous avez données et qui ont établi votre profile, voyons un peu ces stratégies.

Les stratégies

Les stratégies proposées sont nombreuses. En effet, on peut choisir 3 orientations de placement différentes ainsi que 6 répartitions, ce qui nous fait déjà 18 stratégies prédéfinies.

Mais ce n’est pas tout ! Il y a aussi des stratégies personnalisées, qui sont modulables à souhait (dans certaines limites tout de même). Dans ces stratégies personnalisées, vous pourrez par exemple décider vous-même des pondérations que vous voulez allouer à tel ou tel fond, ou ajouter de l’or, diminuer l’immobilier, investir plus en Suisse qu’à l’étranger, etc.

C’est très intéressant, mais déjà d’un niveau avancé je pense. En tout cas, les stratégies prédéfinies sont déjà parfaitement étudiées et diversifiées – à mon avis.

1. Orientation de placement

Dans le choix de sa stratégie, on choisit d’abord si on souhaite que notre argent soit investi en Suisse seulement, dans une stratégie mondiale (globale), dans une stratégie durable ou un mix avec les stratégies personnalisées.

Derrière ça, eux investissement votre argent dans des fonds mutuels de placement, en fonction de la stratégie choisie. Et le mieux c’est qu’il y a moyen de suivre en tout temps comment sont investis vos deniers (j’y reviens plus tard).

Au passage, c’est intéressant de voir qu’eux investissent sur des fonds mutuels et pas des ETFs comme nous en privé, c’est ça qui leur permet d’avoir des frais incroyablement bas et des rendements excellents. Mais je vous le dis tout de suite avant que vous n’identifiez une brèche ou une opportunité : ce type d’investissement est réservé aux investisseurs institutionnels, aucun moyen d’y accéder en tant que privé.

Frais

Pour les besoins de la rédaction de cet article, j’ai eu la chance d’avoir un contact direct chez finpension, qui m’a transmis ces 2 informations concernant ces frais :

  1. Les fonds réservés aux investisseurs institutionnels récupèrent l’impôt anticipé suisse (35%) sur le revenu des titres (intérêts et dividendes) ainsi qu’une majorité des impôts à la source sur les revenus étrangers. Par ailleurs, ces fonds ne sont pas soumis au timbre fédéral.
  2. A quelques exceptions, les fonds d’investissements proposés dans l’univers de placements sont libellés en francs suisses. Certains fonds sont disponibles en catégorie « Hedgé ». Les fonds « Hedgé » neutralisent l’effet de change par une couverture de change. Les devises étrangères n’ont donc pas d’impact sur la performance du fonds. En revanche dans les fonds non « Hedgé », les devises étrangères impactent la performance du fonds (positivement ou négativement). Les éventuelles opérations de change ont lieu à l’intérieur des fonds et sont réalisées par le gérant du fonds. La classe des fonds proposée étant la classe réservée aux investisseurs institutionnels, aucune marge de change n’est appliquée par les gérants des fonds, les opérations sont réalisées au taux interbancaire. Pour les fonds libellés en monnaies étrangères (exceptions), finpension ne prend pas de marge de change.

Et à propos de frais, le TER de finpension 3a est de 0.42% (0.39% + TVA). A part ça s’ajoutent des petits frais de gestion de portefeuille selon la stratégie choisie, et des frais de change, ce qui monte le total des frais à environ 0.44%.

Ce montant est simplement le TER le plus bas qu’on trouve en Suisse, 20% moins cher que son concurrent principal VIAC, qui eux ont des frais aux alentours de 0.56%. Ça paraît peu, mais avec des montants conséquents (après quelques années de cotisation), ça peut faire une différence de plusieurs milliers de francs.

2. Répartition des actifs

Une fois l’orientation choisie, à nous de définir comment on souhaite que nos actifs soient répartis entre des actions, des obligations, de l’immobilier et toujours environ 1% de liquidités.

Finpension propose 6 répartitions différentes allant de actions 0 à 100 (0, 20, 40, 60, 80 et 100). Le nombre derrière le mot « action » représente la part du portefeuille alloué aux actions.

Par exemple, actions 60 contient 60% d’actions, 30% d’obligations, 9% d’immobilier et 1% de liquidité.

Actions 80, lui, aura la réparation suivante : 80% d’actions, 10% d’obligations, 9% d’immobilier et 1% de liquidité.

Vous pouvez voir et comparer les résultats de toutes ces stratégies sur cette page, en voici un aperçu :

Stratégies finpension

Comparaison des résultats des stratégies

Un détail important est à relever dans ces stratégies (surtout actions 100)… A l’heure actuelle, les obligations suisses donnent un intérêt négatif, et l’argent liquide se fera grignoter par l’inflation. Autant donc avoir le plus d’argent possible investi dans un actif rentable (actions ou immobilier).

A vous de voir ce que vous préférez et votre tolérance au risque. Une grosse exposition peut vous amener de meilleurs résultats, mais est aussi plus risquée; l’immobilier est plus stable, mais moins rentable… vous voyez le truc!

Dépôt

Une fois votre stratégie choisie, un portefeuille est ouvert à votre compte et vous recevez un IBAN afin de pouvoir y transférer de l’argent.

Là, c’est vous qui décidez du montant que vous désirez allouer à votre 3ème pilier. Pour une meilleure optimisation fiscale, vous pouvez verser jusqu’à 6’883 CHF (573.60 CHF/mois), mais rien de vous y oblige. Le gros avantage de ce 3ème pilier et que le montant que vous versez est libre, pas comme avec un 3a lié, où vous devez verser un montant précis tous les mois.

Si un mois vous décidez de verser 1’000 CHF et rien les 3 mois suivants, libre à vous. Si au contraire vous faites des versements réguliers de 573.60 CHF/mois mais qu’un mois vous devez stopper votre versement pour une raison X ou Y, vous êtes libre.

Fiscalement, évidemment que le plus intéressant est toujours de verser le montant maximal déductible. Et vous pouvez calculer facilement votre économie d’impôt avec la calculette d’économies fiscales Postfinance.

Ensuite, dès que votre versement est effectué, l’argent est stocké sur votre compte et sera investi selon la stratégie que vous avez choisie en début du mois suivant. Vous n’avez alors plus rien d’autre à faire que de suivre de temps en temps l’évolution de votre portefeuille.

Je peux même vous dire avec plaisir que c’est une excellente manière de se payer en premier en automatisant cet investissement.

Mon expérience avec finpension 3a

On y vient pour les plus curieux 🙂

J’utilise finpension 3a depuis octobre 2020. Comme ils venaient de débarquer, on peut presque dire que j’ai été un de leurs premiers clients maintenant que j’y pense 🙂

Tout d’abord quelques chiffres pour bien comprendre. Je vous disais que j’avais déjà un 3ème pilier lié à une assurance-vie. Celui-ci me coûte 341 CHF/mois, donc 4’092 CHF/an. Etant donné que le plafond déductible du 3a en 2020 était de 6’826 CHF, ça me laissait une marge de 2’734 CHF à allouer à un autre troisième pilier.

Comme vous commencez à me connaître, vous savez que je suis attaché à mon état financier et que je mets tout ce que je peux sur une base mensuelle. J’avais donc un montant de 228 CHF par mois de disponible. Ce montant est monté à 232 CHF en 2021, du fait de l’augmentation de plafond déductible à 6’883 CHF.

Dans les faits, j’ai simplement mis en place un ordre permanent de 228 CHF dans mon E-Banking à destination de l’IBAN qui m’a été attribué par finpension pour mon portefeuille et programmé un versement à chaque fin de mois. Cet ordre permanent par 2 jours après la réception de mon salaire, comme ça je ne vois pas passer cet argent et ne suis pas tenté de l’utiliser pour autre chose.

En 2020 je leur ai donc versé le montant faramineux de… 684 CHF, waouw 🙂

NDLR : Bon ok, cette phrase ne claque pas autant quand elle est écrite que quand je l’avais en tête 🙂

Vous voulez gagner plus d'argent ?

Recevez notre ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples pour économiser de l'argent rapidement et efficacement ! (+bonus inclus)

Je déteste aussi les spams. Votre adresse ne sera jamais transmise à un tiers.

Premiers résultats

Lors de l’ouverture de mon compte, j’ai choisi la stratégie actions globale 80, et les résultats sont au rendez-vous.

Après 3 mois d’utilisation, j’obtiens 12.3% de rendement… ce qui surclasse déjà largement mon 3a bancaire, cela va sans dire 🙂

finpension portefeuille

Le portefeuille affichant 12.3% de rendement

Edit : Au moment de cette capture d’écran, mon ordre permanent de janvier est déjà parti mais n’est pas encore investi, il faut donc déduire 132 CHF (explication sur ce montant en-dessous). Le montant investi de ce portefeuille est donc de 729.68 CHF.

Et voici le courbe de performance de mon portefeuille depuis ses débuts :

finpension performance pct

Performance de mon portefeuille

Nouveau portefeuille

Alors j’ai décidé d’aller un peu plus loin afin de tester leurs capacités en me créant un deuxième portefeuille, cette fois avec la stratégie actions globale 100 pour être encore plus agressif. Elle devrait être plus performante. On verra avec le temps, je vous en reparlerai sûrement dans quelques mois 🙂

Là c’est de nouveau très simple, lors de la création de ce nouveau portefeuille, un nouvel IBAN m’a été attribué. J’ai simplement modifié mon ordre permanent de 232 CHF pour le splitter en deux, où j’ai mis 132 CHF sur le portefeuille 1 et 100 CHF sur le portefeuille 2 pour commencer et voir les résultats.

J’ai aussi fait une demande de transfert des mes avoirs 3a à ma banque (qui ne rapportent rien), environ 4’000 CHF, vers mon portefeuille 2, celui à 100% d’actions. Je me suis dit que ça ne pourrait de toute façon pas être pire qu’en restant dans ma banque… l’avenir me dira si j’ai bien fait ou non.

Un dernier mot à propos la transparence des investissements, dans l’app on peut savoir assez précisément comment sont investis nos petits sous, avec à chaque fois le produit financier (fond) utilisé :

classe d'actifs finpension

Par classe d’actifs

 

régions d'investissement finpension

Par région d’investissement

 

devises finpension

Le répartition des devises

 

secteurs d'activité finpension

Par secteur d’activité

 

principaux titre finpension

Les 10 principaux titres qui composent mon portefeuille

Même edit qu’en-dessus : Mon portefeuille contient 17.3% de cash, c’est simplement parce que mon versement de janvier est déjà parti et qu’il n’a pas encore été investi. Il le sera au début février.

Conclusion : Pourquoi j’ai choisi finpension 3a pour mon 3ème pilier ?

De mon point de vue, finpension 3a a beaucoup d’avantages et de forts atouts. Parmi eux :

  • Des frais très bas, les plus bas du marché;
  • Une indépendance sur leur fournisseur de produits boursiers. Aujourd’hui ils travaillent avec les produits du Crédit Suisse, mais si ils prenaient la tête ils pourraient passer aux produits de l’UBS sans problème;
  • Leur application est facile à utiliser et très ergonomique, aucune explication n’est nécessaire pour la prendre en main. A moins que ça ne soit facile que pour moi qui suis un professionnel de l’informatique… des avis ?
  • Leur système dans l’ensemble fonctionne à merveille : à chaque fois que vous leurs faites un versement vous recevez un mail vous en informant. Ensuite cet argent est investi le premier jour du mois comme prévu;
  • Encore à propos du système, en octobre je m’attendais déjà à devoir leur courir après début janvier pour avoir l’attestation fiscale des cotisations effectuées. Hé bien avant même que j’y pense, le 8 janvier,  j’avais déjà reçu une notification me signifiant que ce document était prêt!
  • La possibilité d’être investi à 99% en actions, ce qui suggère de meilleurs rendements à long terme;
  • La sécurité de vos avoirs. Bien que l’inscription soit très simple et ne prenne que quelques minutes et sans demander de documents particuliers, le retrait d’argent vous obligera à prouver votre identité.

Je suis convaincu 🙂

Vous l’aurez compris : Je suis vraiment convaincu et c’est avec plaisir que je les recommande, au cas où vous vous poseriez encore des questions sur quelle institution 3a vous voudriez choisir pour 2021 🙂

Cadeau

Voici un petit cadeau intéressant offert par finpension à mes lecteurs !

Si vous vous inscrivez à finpension en utilisant le code BHX16Y lors de votre inscription et que vous y déposez ou transférez au moins 1’000 CHF au cours des 12 premiers mois, vous participerez automatiquement à un tirage au sort pour gagner un montant de 6’883 CHF, soit une année de cotisation annuelle au 3ème pilier !

Le tirage au sort pour ces 6’883 CHF aura lieu tous les 1’000 enregistrements de codes.

De mon côté, je recevrai 25 CHF pour avoir recommandé leur solution. Je trouve leur système vraiment bien, c’est pourquoi je suis heureux de les recommander, et j’espère que vous en profiterez et serez tiré au sort. Merci d’avance d’utiliser ce code !

En gros, je dirai même pour vulgariser cet article : Si tu cherches quelque chose de simple, qui fonctionne tout seul, qui a de bons résultats et en qui tu peux avoir confiance : tu peux regarder du côté de finpension 3a sans problème 🙂

Donc plus de temps à perdre, commencez tout de suite en téléchargeant leur appli !

Finpension sur l'App Store

Retrouvez finpension sur l’App Store

 

Retrouvez finpension sur le Google Play Store

Ou sur le Google Play Store

Divulgation : cet article contient des liens d’affiliés, ce qui signifie que je toucherai une commission si vous décidez de commander un produit cité via un des liens ou code promotionnel proposés, sans aucun coût supplémentaire pour vous. Merci d’utiliser ces liens !

Vous voulez gagner plus d'argent ?

Recevez notre ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples pour économiser de l'argent rapidement et efficacement ! (+bonus inclus)

Je déteste aussi les spams. Votre adresse ne sera jamais transmise à un tiers.
Article Categories:
Investissement · Gagner plus d'argent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.