Juil 5, 2021
269 Views
2 0

Entrepreneuriat : présentation de mes clients

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Entrepreneuriat : présentation de mes clients

Back to business pour moi après 3 semaines d’absence et presque 4 semaines sans activité sur le blog.

Vous l’aurez compris si vous m’avez suivi (voir l’article sur ma valeur nette – update juin 2021), cette absence est due à la naissance de ma petite fille, née une semaine en avance, le 12 juin 🙂

Elle a pas mal bouleversé mes plans et mon organisation, et j’ai dû mettre beaucoup de choses en pause, le temps qu’on se remette en route avec les biberons chaque 4 heures, nuits comprises.

Heureusement que la nouvelle loi pour le congé paternité est entrée en vigueur cette année avec les 2 semaines de congé offertes, et mon entreprise m’a offert une semaine de plus. Sympa ! Trois semaines largement utilisées pour le bébé donc.

Mais je n’ai pas chômé pour autant !

J’ai continué mon activité de conciergerie Airbnb et j’ai décroché 2 clients (presque 3), dont j’aimerai vous parler aujourd’hui.

Client 1 : Le client américain

Saut dans le passé

Tout d’abord, faisons une petit bond dans le passé.

Autour du mois de mars, j’ai reçu un appel d’un numéro provenant des USA. Comme d’habitude, je me dis que c’est de la pub, quelqu’un qui veut me vendre quelque chose, alors je n’ai pas répondu. Mais quelques minutes plus tard, je reçois un mail en français d’un monsieur me demandant si je faisais bien de la gestion locative, et si oui il me demandait de le rappeler.

Alors ok, je rappelle.

Le gars au bout du fil se présente et me dit qu’il est canadien, fils d’une mère suisse (zurichoise) et d’un père québécois, et que maintenant il vit en Floride. Ca sent le truc un peu farfelu, mais je me dis que ce n’est qu’un coup de fil et que je n’ai rien à perdre.

On continue la conversation, il me dit qu’il est sur le point d’acheter un appartement à Nendaz et qu’il cherche un gestionnaire pour s’en occuper et le louer sur Airbnb vu qu’il est aux USA. Alors aucun soucis, c’est ce que je fais !

Au fur et à mesure de la discussion, on parle de rendements, de taux d’intérêts, de taux d’occupation, de création d’actifs, etc. Et je comprends que ce monsieur sait de quoi il parle. Le mieux c’est lorsque je lui demande comment il compte faire pour son hypothèque et qu’il me dit qu’il n’en fait pas, il paie cash. Et que si ça se passe comme il l’espère, il pourra sans problème en acheter quelques autres dans le coin.

C’est là que j’ai compris qu’en fait ce type est blindé 🙂 Il a beaucoup d’argent et il souhaite le placer hors des USA, afin d’échapper à la fiscalité américaine. Ayant de la famille et un passeport suisse, il a décidé d’investir par ici.

Et pour la petite anecdote, j’ai mené mon enquête sur lui en googlant son nom, et le site imdb (la base de données du cinéma) m’a appris qu’en fait il avait réalisé un film et joué dedans avec sa femme. Mais pas plus d’infos. C’est assez mystérieux, j’aurai bien eu besoin de Penelope Garcia mais impossible de l’avoir sous la main !

Penelope Garcia

Salut petit coeur, trouve-moi des infos stp !

Bref, je laisse venir sans trop m’exciter, il me dit qu’il sera à Nendaz autour de début juin alors on se recontactera en temps voulu.

Retour vers le futur

(non, pas dans ce film-là! 🙂 )

Début juin, il m’envoie un mail me disant qu’il sera là dans les prochains jours alors on se donne rendez-vous directement dans l’appart qu’il va acheter.

Rendez-vous donc sur place, dans un appart joli mais un peu vétuste, datant des années 70 à Nendaz. Le monsieur est là avec sa femme et ses 3 enfants.

Alors on discute et on fait connaissance, on s’entend très bien rapidement et le feeling passe bien, c’est top. Il a environ 38-39 ans et ne travaille pas « activement » pour un boss. C’est lui le boss, il fait de l’immobilier en Floride. C’est un promoteur immobilier si j’ai bien compris, mais on n’a pas tellement parlé de ça, et je n’ai pas osé lui demander comment il avait fait fortune 🙂

De toute façon tout se passe bien et le contrat de gestion est signé, maintenant à moi de mettre son bien en location et de lui en tirer le maximum de revenus ! Il y aura du boulot pour rendre cet appart attirant parce qu’il est un peu vieillot et la cuisine aurait bien besoin d’un rafraichissement, alors on verra comment ça se passe.

Un futur associé ?

Lors de nos discussions, il m’a dit qu’il a acheté cet appartement environ 260’000 CHF et qu’il serait content s’il pouvait retirer entre 8’700 et 9’200 CHF par an de cet investissement. En gros, il espère un rendement d’environ 3.5%.

Je vous avoue que c’est à ce moment-là que j’ai perdu le fil.

Comment un type qui a plein d’argent peut se content d’un rendement si bas ?

Je n’aurais jamais la réponse à cette question, mais par contre j’ai eu une super idée !

Comme il peut se contenter de 3.5% de rendement, si je lui en proposais 4% pour investir avec moi, ça serait une aubaine pour lui ! Je lui ai donc expliqué qu’avec des appartements bien placés, bien agencés et bien gérés, je pouvais dépasser les 30% de rendements. Comme on parle le même langage, il a tout de suite compris où je voulais en venir et a montré de l’intérêt.

J’ai donc presque trouvé mon premier investisseur privé ! Plus qu’à lui faire des propositions et ça pourrait le faire !

Et y a encore mieux : il m’a dit qu’au pire, il pourrait me mettre en contact avec son oncle, qui lui aime bien investir comme ça et en retirer un rendement correct… c’est une famille de blindés donc ! 🙂

Maintenant ils sont rentrés en Floride après avoir passé un mois en Suisse. On doit s’appeler aujourd’hui pour discuter de son appartement et de diverses choses alors affaire à suivre !

Client 2 : Le retraité qui possède une immense maison

Deuxième client que je souhaite vous présenter : un homme célibataire de 65 ans.

Il m’a appelé il y a quelques mois en me disant qu’il possède une maison de 3 étages de 5.5 pièces à Martigny, alors on prend rendez-vous sur place quelques jours plus tard.

Connaissant Martigny et son potentiel, je sais déjà qu’il y a quelque chose de très intéressant qui se peut se passer derrière ce rendez-vous.

>> Lecture recommandée : Duplication et multiplication – partie 1

On se voit donc chez lui où on se boit un petit apéro. C’est le Valais hein, n’oubliez pas 🙂

Je suis un peu déçu car bien que sa maison soit très bien placée, proche du centre de Martigny, c’est une maison qui est vieille et assez mal entretenue. Mais bon, le feeling passe bien avec ce monsieur aussi.

Il m’explique que c’est un ancien professeur de français et d’histoire et qu’il est à la retraite. Il a cette grande maison familiale à Martigny et il aimerai la louer sur Airbnb pour obtenir un peu de rendement. Lors de la visite je constate que la maison contient 3 appartements de 5.5 pièces (4 chambres) : un dans lequel il vit, un autre qui est à l’abandon et qui mériterait beaucoup de travaux, et un troisième qui est en bon état et qui n’aurait besoin que de quelques petits travaux.

Mais le plus intéressant avec ce monsieur c’est la discussion qu’on a pu avoir. Il a beaucoup de contacts et un chalet à Verbier. Connaissant les prix de l’immobilier à Verbier, je comprends assez rapidement que ce monsieur a lui aussi pas mal d’argent.

Mais le plus drôle c’est quand il m’a dit qu’il avait bu l’après dernièrement avec le milliardaire Richard Branson et son pote le chanteur James Blunt.

Ca fait bizarre d’imaginer ça, j’essaierai de me les faire présenter à l’occasion 😉

Avec lui c’est pas encore signé car il voulait faire des travaux, mais c’est comme si c’était fait. Je vais devoir l’appeler pendant la semaine pour faire le point car il faudrait qu’il se bouge si il veut pouvoir louer son appart (et moi toucher ma commission 😉 ).

Cliente 3 : la valaisanne expatriée à Genève

Et pour conclure ces présentations, ma dernière cliente est une dame – jeune retraitée – valaisanne d’origine, expatriée à Genève et ayant gardé un appartement à Conthey.

Rendez-vous chez elle à Conthey pour que je lui explique ce que je fais et comment ça marche.

Bonne surprise ici : j’arrive devant un bâtiment des années 90 avec une peinture qui a pris un coup de vieux en me demandant ce que j’allais trouver à l’intérieur. Mais l’intérieur est nickel, les peintures de l’appart ont été refaites, la déco est bien pensée, la cuisine fonctionnelle… le top pour Airbnb, ça annonce que du bon !

Alors après une heure de discussion très amicale avec cette dame, elle me dit qu’il lui faut un peu de temps de réflexion et qu’elle me rappellera quand elle se sera décidée. Aucun problème madame, faites comme bon vous semble 🙂

Mais pas manqué, la semaine passée elle me rappelle pour me dire qu’elle est ok pour me confier la gestion de son appartement. On se verra courant juillet pour conclure tout ça !

C’est top, ça se met en route !

Mon business model

Je profite de cet article de présentation de mes clients pour vous montrer comment j’ai élaboré mon business model, car c’est intéressant pour le thème du blog.

En fait, lorsque je loue l’appartement d’un de mes clients, je perçois une commission de 20% sur le montant des nuitées.

Si l’appartement coute 100 CHF par nuit + 90 CHF de frais de nettoyage et qu’un voyageur le loue pour 5 nuits, il paiera 5 * 100 + 90, donc 590 CHF.

Moi je suis rémunéré 20% de 500 (5 * 100), donc 100 CHF, les 90 CHF de frais de ménage sont utilisés pour payer le personnel de ménage et mon client touche le reste, 400 CHF.

Mais j’ai mis en place une petite protection pour moi ici : dans mon contrat de gestion, j’ai stipulé que le montant minimum de la commission était de 200 CHF par mois. Ca me permet d’assurer des revenus fixes minimums.

Mais en théorie, on ne devrait pas souvent être à ce montant minimum, les simulations et perspectives annoncent des chiffres bien meilleurs, surtout cette année, où le tourisme redécolle en flèche !

>> Lecture recommandée : analyse d’un autre business model : L’Arbitrage Airbnb

Faites de la location courte durée vous-aussi

J’en profite pour vous (re)dire que si vous souhaitez mettre votre appartement en location sur Airbnb, vous auriez intérêt à passer par moi et vous-aussi profiter de mon statut de Superhost.

Votre bien sortira aussi en tête des recherches, ce qui vous permettra de prendre un coup d’avance sur vos « concurrents » car il sera demandé dès la publication de l’annonce, vous assurant une rentabilité rapide.

Imaginez ça : vous avez une résidence secondaire que vous utilisez occasionnellement, ou un bien de rendement pour lequel vous cherchez des locataires… Mettez-le en LCD ! Même si ce n’est que pour 10 ou 15 jours par mois, ça peut vous aider à payer vos mensualités, ou encore mieux, ça peut vous offrir un revenu supplémentaire. La question vaut la peine d’être posée.

Je travaille déjà avec un ami menuisier qui fait un excellent boulot et des meubles de haute qualité, j’ai des contacts avec un photographe professionnel, et mon expérience qui me permet de tout faire jouer le tout ensemble. Et les résultats sont au rendez-vous 🙂

N’hésitez pas à me contacter si vous voulez en discuter, je vous ferai un projection de ce que vous pourriez espérer d’une telle location.

Divulgation : cet article peut contenir des liens d’affiliés, ce qui signifie que je toucherai une commission si vous décidez de commander un produit cité via un des liens ou code promotionnel proposés, sans aucun coût supplémentaire pour vous. Merci d’utiliser ces liens !

Mes meilleurs conseils et stratégies directement dans votre boîte mail.
Recevez gratuitement des conseils en matière de finances personnelles pour vous permettre d'atteindre votre liberté financière.
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Article Categories:
Entrepreneuriat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.