Mai 26, 2020
839 Views
0 0

Comment bien gérer son budget

Written by Seb
Temps de lecture estimé : 10 minutes

Comment bien gérer son budget

J’ai reçu quelques demandes par email (n’hésitez pas, ça fait toujours plaisir) au sujet de comment faire un budget. Ce qui revient le plus souvent c’est des gens qui veulent économiser de l’argent pour un projet x ou y et ne savent pas comment s’y prendre.

J’ai eu par exemple :

  • « J’aimerai économiser pour m’acheter une voiture »
  • « J’aimerai économiser pour prendre un congé sabbatique »
  • « Comment économiser pour investir ? »
  • « J’aimerai économiser pour me créer du cashflow »
  • « Comment économiser pour atteindre mon indépendance financière? »

Les objectifs sont tout le temps différents, mais leur but est souvent identique et la meilleure méthode pour y parvenir est la même : Faire un budget.

Comme mes réponses sont souvent les mêmes, j’ai décider d’y dédier un article. J’espère qu’il pourra aider le plus grand nombre !

Lorsqu’on souhaite atteindre son indépendance financière, l’étape la plus importante est de connaître ses dépenses, mais il faut aussi être capable de bien gérer son budget et son cashflow (le flux de trésorerie).

Concernant le fait de connaître ses dépenses, j’ai fait un article complet et très intéressant (à mon avis 😉 ) que vous trouverez ici.

En gros, connaître ses dépenses permet de savoir où part son argent.

L’état financier – qui complète bien cet article – permet de savoir comment l’argent entre et permet de connaître son cashflow (comment l’argent rentre et sort). Ces étapes sont capitales sur la route vers l’indépendance financière.

Un but commun

Vous pouvez le voir avec les questions que je reçois, celles-ci ont toute un but commun: économiser de l’argent.

Un but étant un objectif, on peut l’utiliser pour en déduire un objectif SMART :

  • Spécifique (ou Simple à comprendre)
  • Mesurable
  • Acceptable (ou Ambitieux, Atteignable)
  • Réaliste
  • Temporellement défini

J’ai dédié un article complet à la fixation d’objectif, car je pense que c’est important de passer par là. En résumé dans cet article je dis que l’atteinte de l’indépendance financière ne se fait pas du jour au lendemain, car l’indépendance financière est un objectif très grand. Il vaut mieux se fixer des sous-objectifs.

Au lieu de se fixer comme objectif de vouloir courir un marathon dans 6 mois, c’est mieux de se fixer des sous-objectifs, comme par exemple courir au début une heure 2x par semaine pendant un mois. Puis une heure 3x par semaine pendant le mois suivant, ensuite 2x une heure et demie et ainsi de suite. A la fin, vous en arriverez à vous fixer comme objectif de courir les 42.125 km du marathon.

La méthode du budget

Il existe plusieurs méthodes de fixation de budget et il est difficile de dire si une est meilleure qu’une autre.

Ici je vais vous montrer la méthode que j’utilise depuis des années, et qui fonctionne à merveille (pour moi perso, ma femme et ma famille). C’est méthode une combinaison de plusieurs méthodes connues, vous me direz ce que vous en pensez.

D’abord, j’utilise cette méthode pour les frais que je connais d’avance, et que je paie généralement par année (et non par mois). Je vous mets aussi l’objectif en relation avec la méthode utilisée, parce que rien n’a été fait par hasard.

La fixation d’objectifs

Objectif 1 : « Ne pas être surpris par mes frais fixes. »

Dans les frais fixes (et obligatoires), je mets :

  • Impôts : 16% du revenu. Pour un revenu de 5’500 chf/mois, je compte 880 chf/mois.
    • Ici je vais même être plus précis, je reçois 13 salaires, mon revenu « mensuel » est de 5’500 chf * 13 / 12, donc 5’958 chf. Auxquels je retranche 16%, donc 953 chf/mois. Faire comme ça a un grand avantage : lorsque je reçois mon 12ème et 13ème salaire (généralement 11’000 chf en décembre), seulement 953 chf en seront déduits et je peux profiter pleinement du reste.
  • Assurance véhicule : 1850 chf/an, 154 chf/mois.
  • Loyer : 1’200 chf/mois.
  • Charges : 150 chf/mois.

Note : Quand j’étais jeune – à l’époque 🙂 – j’entendais souvent des gens qui disaient qu’ils utilisaient leur 13ème salaire pour payer leurs impôts. Je me suis rapidement dit que si je recevais un 13ème salaire, je voudrais pouvoir en profiter tout de suite et surtout moi, pas le fisc! Voilà comment ça a commencé.

Objectif 2 : « Etre préparé aux frais de mon véhicule »

Frais des véhicule :

  • Entretien véhicule (services) : 600 chf/an, 50 chf/mois.
  • Pneus : 400 chf/an, 33 chf/mois.

Pour l’essence, je paie à mesure de l’utilisation, mais avec l’expérience je compte environ 150 chf/mois pour ça.

Note : J’ai grandi dans un petit village en Valais et les transports publics n’étaient pas toujours au point. J’ai donc toujours eu une voiture, et je sais que les dépenses inhérentes à ces véhicules peuvent être importants, je préfère donc les anticiper.

Recevez mon ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples (+ bonus) pour économiser de l'argent rapidement et efficacement !

L’outil de gestion

Etant un peu geek et aimant les trucs automatiques (déformation professionnelle on dira 😉 ), tous mes calculs sont fait sur un tableur. Au début j’utilisais Excel mais aujourd’hui j’utilise Google Sheets, pour pouvoir l’utiliser aussi bien sur mon ordi que sur mon smartphone. Voici un aperçu de ce que ça donne (vous pouvez télécharger le fichier ici).

Gestion budget tableur

Il existe une multitude de modèles Excel ou Google Sheets pour faire des budgets, mais moi j’ai décidé de faire le mien, car :

  1. Aucun ne me convenait vraiment.
  2. Je voulais pouvoir avoir un contrôle total sur ce fichier.
  3. Je peux y ajouter ce que je veux : mes dépenses, mes revenus, mon cashflow, etc.

Vous pourrez aussi trouver des applications smartphone pour faire ce job. De nouveau, j’en ai essayé plein mais aucune ne me convenait, voilà pourquoi je suis resté sur mon vieux tableur 🙂

Si vous avez mieux je suis ouvert à toute idée. Seule contrainte : je ne vais rien payer pour ça. Je suis capable de faire un truc qui fonctionne bien pour moi, pourquoi payer pour quelque chose qui pourrait ne pas me satisfaire ? 😉

L’auto-taxation à la source

Avec le temps, j’ai remarqué que la méthode qui fonctionnait le mieux pour moi était l’auto-taxation à la source.

Je suis devenu fan de cette méthode d’auto-taxation, car j’estime que si l’argent est disponible et facilement accessible, on aura tendance à le dépenser. A contrario, si il est loin de nos yeux (mais pas trop non plus), on aura tendance à l’oublier.

Voici donc ce que j’ai fait : Automatiquement, à l’aide d’ordres permanents, je dispatche ces dépenses dès réception de mon salaire. Je reçois mon salaire en général le 25 du mois alors j’ai préparé ces ordres permanents pour tous les 27. Voici ce qui se passe en terme de cashflow :

Gestion budget

Tous ces frais partent sur des comptes épargne séparés et avec une mention sur leur affectation, afin de ne pas tout mélanger et surtout de ne pas y avoir accès facilement.

La méthode en pratique

Maintenant que vous avez compris comment fonctionne ma méthode, essayons de la faire fonctionner pour une question que j’ai déjà reçue :

  • « Comment économiser pour investir ? »

Grâce à ma méthode de fixation de budget, ceci devient extrêmement simple. Si on part du principe qu’on doit se payer en premier, nous allons nous payer 10% de notre revenu sur un compte séparé.

En terme de cashflow, voici ce qui change dans ma petite infographie (voyez la nouvelle ligne qui s’est rajoutée) :

Gestion budget se payer en premier

Et dans mon tableur :

Gestion budget tableur se payer en premier

Bien entendu, il faut toujours garder à quelque part une note à propos de ses revenus et de ses dépenses, histoire de ne pas se retrouver avec un cashflow négatif, ce qui serait signe de banqueroute imminente 🙂 :

Cashflow

Noter et prévoir chaque poste

Le tableau présent ici n’est pas complet, il contient juste des infos temporaires sur des frais qu’on peut prévoir et budgétiser. Il manquerait par exemple :

  • L’abonnement téléphonique
  • Abonnement internet
  • Assurance RC/Ménage
  • Assurance maladie
  • Les courses
  • Habillement
  • Franchise d’assurance
  • Fond d’urgence/réserve
  • Pour les propriétaires de maison : fond de rénovation
  • Cadeaux
  • Etc, etc.

Et tout ça par personne. Ici dans cet exemple je ne compte pas les enfants.

Pour les enfants, on pourrait facilement rajouter des postes comme :

  • Assurance maladie
  • Habillement
  • Jouets
  • Activités scolaires/extra scolaires
  • Etc, etc.

Vous voyez le principe 🙂

Et enfin une dernière note personnelle : Plus vous serez précis dans votre budget, moins vous aurez de surprise. N’aimant pas les surprises, cette méthode me convient à merveille 🙂

Recevez mon ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples (+ bonus) pour économiser de l'argent rapidement et efficacement !

Franchise d’assurance

Lorsqu’on parle d’assurance, 2 facteurs entrent en jeu : La prime mensuelle et la franchise. Généralement, plus la franchise est haute et plus la prime est basse. Ce système peut nous causer des surprises si on ne l’a pas anticipé un minimum.

La franchise maximum est de 2’500 chf, ça n’est pas donc pas bête d’avoir ce montant dispo à quelque part au cas où. Prévoyez donc 200 chf par mois pour ce poste.

Exemple : un de mes potes a chopé une infection aux poumons et a du se faire hospitaliser. Sa franchise a été rapidement atteinte et il a du payer 2’500 chf (+ quote part) en 30 ou 90 jours… Sans anticipation, ça aurait pu lui causer bien des problèmes.

Astuce : Suivez un tant soit peu vos dépenses de maladie… Si vous mettez 2’500 chf de côté pour ce « au cas où » et que vous n’en dépensez que 500 chf l’année en cours, l’année suivante vous n’aurez que 500 chf à remettre de côté, vu qu’il vous en restera 2’000 de l’année précédente. C’est quand même 160 chf par mois qui vous reviendront directement.

Fond d’urgence ou réserve

A propos du fond d’urgence : il est conseillé d’avoir toujours quelques mois d’avance sur vos dépenses (3 à 6), en cas de coup dur ou de grosse dépense imprévue. Un gros coup dur ou une grosse dépense imprévue pourraient être :

  • La perte de votre job et plus de rentrée d’argent.
  • Un problème dentaire et une facture de dentiste importante à payer rapidement.
  • Un truc qui casse à la maison et qu’on doit changer (toiture, hotte de ventilation, etc.).
  • Son animal qu’on doit faire opérer parce qu’il a un problème.
  • Enfin… en terme d’imprévus la liste peut être longue 🙂

Pour connaître le montant à mettre de côté, ça passe par votre état financier. Celui-ci vous donne votre montant mensuel de dépenses, que vous multiplierez par au moins 3.

Ça peut représenter une somme considérable, mais rien ne vous empêche de faire fructifier cet argent et de la placer dans un véhicule d’investissement « sûr ». Le plus important est qu’il soit possible pour vous de récupérer cet argent rapidement, donc ne vous orientez pas vers l’immobilier. Je vous conseillerai plutôt de la placer sur un ETF. De cette manière, vous pourrez le récupérer en quelques minutes.

Exemple : un autre pote (pas très économe lui), qui vit dans une belle villa en Valais qu’il a fait construire, a du changer sa pompe à chaleur à cause d’un problème. Facture des travaux + nouvelle pompe à chaleur : environ 15’000 chf… vous voyez le problème?

Si vous commencez aujourd’hui, prévoyez au moins 200 à 300 chf par mois, afin de faire grossir votre capital quand même assez rapidement.

Et n’oubliez pas de toujours avoir à l’œil le rapport entre vos revenus et de vos dépenses, afin de ne pas se retrouver avec un cashflow négatif :

Cashflow

Autre exemple d’application de la méthode

Une autre utilisation concrète de cette méthode pourrait être la constitution d’un budget vacance.

Typiquement, j’aime bien avoir un budget qui me permettra de faire ce que j’ai envie et de ne me priver de rien quand je pars en vacance. Si je compte partir dans un pays cher, par exemple aux USA ou au Canada, je compte toujours dans les 200-250 chf par jour sur place (comprenant l’hébergement, nourriture, shopping, etc.).

En général je pars toujours une dizaine de jours, je compte donc un budget de 10 * 250 = 2’500 chf.

Hé bien c’est très simple à mettre en place. Pour arriver à 2’500 chf en 12 mois, il suffit de mettre 2’500/12 = 208 chf tous les mois de côté sur mon compte épargne « provision ».

De cette manière je peux partir en vacance, sans avoir à prévoir un montant de 2’500 chf, vu que je l’ai déjà fait… C’est top non? 🙂

Astuce : Revolut est parfait pour ce genre d’économie. Je planifie un virement quotidien de 7 chf, ce qui me fait 210 chf par mois, ou 2’520 chf par année et mon budget est fait! J’adore Revolut 🙂

Astuce 2 : Je charge ma Revolut avec ma MasterCard Cumulus. De cette manière j’engrange des points Cumulus qui me donneront des bons que je peux utiliser à la Migros pour les courses, encore mieux 🙂

Revolut carte gratuiteCarte Cumulus-Mastercard

Obtenez vos cartes gratuitement ici, en échange de quoi je recevrais également un petit bonus pour vous avoir parrainé

Avantages et inconvénients

Je vois plusieurs avantages à cette méthode :

  1. Une fois que les ordres permanents sont mis en place, plus besoin de s’en occuper. Ça ne prend que quelques minutes à faire sur son e-banking
  2. Dès qu’on reçoit une facture à régler concernant un des postes qu’on a anticipé, il faut seulement se faire un virement depuis son compte épargne où l’argent est stocké et payer la facture. Aucune mauvaise surprise ne peut arriver.

Inconvénients :

  1. A chaque changement de revenu (en + ou en -), il faut modifier quelques ordres permanents. Les calculs, eux, se font tout seul dans le tableur.
  2. Il ne faut pas que le salaire arrive avec une semaine de retard, ou que vous perdiez votre job, sinon votre compte courant risque d’être dans le rouge.

Pour aller plus loin

Cette méthode permet d’aller encore plus loin dans la réflexion et de ne pas faire des budgets n’importe comment, surtout pour ce qui concerne les courses.

Lorsque vous faites vos courses, notez toutes vos dépenses dans votre tableur préféré. Faites vos courses normalement pendant au moins 3 mois tout en reportant vos dépenses en même temps.

A la fin de cette période, vous pourrez faire une moyenne du montant de vos courses mensuelles et adapter votre budget en conséquence.

Avec l’expérience, lorsque je fais un budget, je prévois toujours plus. Au final, ça me laissera soit de la marge, soit un meilleur cashflow (reste positif) sur mon budget; ce qui est une chose que j’apprécie énormément. Alors je prévois toujours un budget de 10% supplémentaire par rapport au montant réel des courses.

On sait jamais si tout d’un coup mon boucher à des super côtes de bœuf en vitrine qui me donnent envie 🙂

cote de boeuf

Mmmmmhhhhh, la belle côte de boeuf :p

Mais revenons à nous moutons… Voici ce que ce petit tableau pourrait donner (téléchargeable ici, deuxième onglet du fichier) :

Budget - suivi dépenses

Alors oui j’avoue, cette méthode peut avoir l’air contraignante car il faut reporter le montant des tickets dans un fichier. C’est pour ça que je suggère de l’appliquer pendant 3 mois.

Après tout, ça ne fait que 12 ou 13 entrées à devoir insérer, c’est pas pas la mort et ça en vaut vraiment la peine 🙂

Conclusion

Au final, gardez toujours en ligne de mire votre objectif final. Pour moi, c’est atteindre mon indépendance financière.

Une bonne gestion de son budget est très importante dans cette quête vers l’indépendance financière, garder un cashflow positif l’est tout autant. Les outils que j’utilise (état financier, gestion de budget, …) m’aident grandement à franchir les étapes nécessaires dans ce voyage. Elles vous sont mises à disposition gratuitement ici (téléchargements). Ne les manquez pas, vous n’avez aucune excuse 🙂

Et vous, quelle est votre méthode préférée pour gérer vos budgets ?

Recevez mon ebook gratuit et découvrez 15 méthodes simples (+ bonus) pour économiser de l'argent rapidement et efficacement !

Commentaires sur Comment bien gérer son budget

2 réponses à “Comment bien gérer son budget”

  1. Stéphane dit :

    Hello,

    Merci pour ton article toujours aussi intéressant.

    Par contre, je ne parviens pas à télécharger les fichiers. Comment dois-je faire ? Merci à toi.

    • Seb dit :

      Merci Stéphane !
      Je vais t’envoyer un mail, apparemment tu n’as pas du recevoir celui qui contient la marche à suivre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.